Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 22 janvier 2018

Johanne Fontaine vit à fond avant de mourir

Publié le

Johanne Fontaine au studio 18 de Radio-Canada, à Montréal, le 22 janvier 2018
La comédienne et conférencière Johanne Fontaine   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

« Ma mission est de brancher les gens sur leur vitalité. » La comédienne et conférencière Johanne Fontaine a vécu des épreuves difficiles en combattant un cancer depuis huit ans. Elle parle à Catherine Perrin de sa façon d'être complètement vivante en aidant les autres. Même si les médecins ne lui donnent que quelques mois à vivre, elle compte bien faire mentir les diagnostics.

Johanne Fontaine se considère comme un personnage public qui a eu une petite carrière à la télévision, notamment à l’émission Les copines d’abord, sur Canal Vie, au début des années 2000. À 50 ans, elle a décidé de devenir coach de vie professionnelle. Toutefois, en 2010, un diagnostic de cancer du côlon incurable a changé sa perspective de la vie.

Se battre contre la maladie avec la joie de vivre
Devant la menace de la mort, Johanne Fontaine a dû juguler sa colère et changer son attitude face à la vie. Elle a décidé d’accepter sa condition et d’être une patiente capricieuse, qui troque les jaquettes d’hôpital pour des robes soleil.

Le premier pas vers la résilience est de reconnaître, de nommer, l’émotion qui est en train de nous envahir.

Johanne Fontaine, comédienne et conférencière

Mourir avec panache
La comédienne, qu’on a pu voir dans la série télévisée L’imposteur à TVA, est sur le point d’entrer dans un processus de soins palliatifs. Après avoir subi une chimiothérapie difficile pendant les Fêtes, elle affirme ne plus avoir peur de mourir. Elle souhaite que sa mort survienne chez elle, près des gens qu’elle aime.

J’ai toujours dit : "On ne meurt qu’une fois", alors je mourrai avec panache.

Johanne Fontaine, comédienne et conférencière

Chargement en cours