Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 21 août 2017

Joannie Rochette, du patinage sur glace à la médecine

Publié le

L'ancienne patineuse sur glace Joannie Rochette
L'ancienne patineuse sur glace Joannie Rochette   Photo : Radio-Canada / Alexis Gacon

Lorsque Joannie Rochette était patineuse, toute son équipe travaillait pour elle : « C'est un sport très centré sur l'athlète. Pour réussir, il faut être un peu égoïste. » Désormais, elle mise sur l'altruisme : elle a choisi de devenir médecin avant tout pour aider les autres.

Une vie moins égoïste
La mère de Joannie Rochette était préposée aux bénéficiaires. Lorsqu’elle en avait l’occasion, elle rejoignait celle-ci sur son lieu de travail : « J’allais l’aider. Quand je la voyais discuter avec des personnes âgées, [je voyais que] ça changeait leur vie. »

Un défi à sa hauteur
Même si elle dit patiner encore pour le plaisir, elle ne peut continuer à faire des spectacles sur glace comme cela a été le cas après sa carrière sportive. Pour être une bonne étudiante, elle dit devoir se concentrer uniquement sur la médecine.

Elle voit dans ce retour aux études l'atteinte d'un objectif qu’elle caressait avant de choisir le patinage. Un peu nerveuse lorsqu’elle a repris les études après six ans loin des bancs de l’université, elle a pu constater que ses plus jeunes camarades de classe à l’Université McGill avaient une meilleure mémoire à court terme qu’elle. Mais elle observe qu’elle est à même d’assumer la lourde charge de travail que ces études exigent.


Chargement en cours