Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 12 juin 2017

inVitro : une pièce-manifeste sur le problème de l’infertilité au Québec

Publié le

Martine Guay, Laura-Julie Perreault et Sophie Bélanger
Martine Guay, Laura-Julie Perreault et Sophie Bélanger   Photo : Radio-Canada / Mathieu Arsenault

Dans sa pièce inVitro (ou comment ne pas faire de bébé), Véronick Raymond se questionne sur les problèmes sociaux et politiques liés à l'infertilité. Martine Guay, Laura-Julie Perreault et Sophie Bélanger, trois femmes qui ont fait l'expérience de la fécondation in vitro, commentent cette création, qui montre des aspects dérangeants de la procréation médicalement assistée.

La pièce inVitro raconte l’épopée de Véronick, qui essaie, sans succès, de tomber enceinte. La comédienne y parle de son désir d’avoir un enfant et du processus rocambolesque de fertilité qu’elle a entamé à 41 ans. Il s’agit d’une histoire en cours puisqu’elle aura, à la fin de l’été, un transfert d’embryon qui lui permettra peut-être de devenir mère.

Un travail d’enquête
Véronick Raymond s’est tournée vers la science et a lu tout ce qui s’était écrit sur la procréation assistée pour écrire sa pièce. Elle y met de l’avant le fait que le nombre de couples infertiles a doublé depuis 50 ans. Même si un couple sur six vit ce problème, la gratuité de la procréation assistée a pris fin en 2014 avec le projet de loi 20.

inVitro est presque un éditorial sur comment le Québec traite la question de la fertilité.

Laura-Julie Perreault, journaliste

Revendiquer un meilleur traitement des couples infertiles
Sophie Bélanger a été impressionnée par la façon dont Véronick Raymond a mis ses émotions et son corps au service d’une revendication. Elle trouve que sa pièce fait réfléchir aussi bien sur un problème de société que sur les rapports hommes-femmes et sur le féminisme.

Nos invités :
Martine Guay, infirmière en procréation médicalement assistée. Mère de Rohan, 1 an, elle est devenue enceinte grâce à un troisième cycle de fécondation in vitro (avec don d’ovules).
Laura-Julie Perreault, journaliste. Son conjoint et elle ont cessé les démarches en procréation après trois cycles de fécondation in vitro infructueux.
Sophie Bélanger, recherchiste, documentariste et mère de Léopold, 1 an. Elle est devenue enceinte grâce à un troisième cycle de fécondation in vitro (avec don de sperme).

Chargement en cours