•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Là où les personnes handicapées vont profiter de l’été

Médium large

Avec Catherine Perrin

Là où les personnes handicapées vont profiter de l’été

Audio fil du mercredi 5 juin 2019
Guillaume Sylvestre, Wady Salem et Raphaëlle Bélanger au micro de Catherine Perrin.

Guillaume Sylvestre, Wady Salem et Raphaëlle Bélanger

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Du ski nautique en fauteuil roulant? De la tyrolienne en béquilles? C'est possible au camp Papillon, un camp de vacances de Saint-Alphonse-Rodriguez, à une heure de Montréal, qui accueille depuis 1938 les personnes handicapées pour leur faire vivre les activités estivales sans discrimination. Le documentaire Camp Papillon : un été de rêve illustre le quotidien souvent ardu de ses campeurs et de ses moniteurs. Le réalisateur Guillaume Sylvestre, l'ex-monitrice Raphaëlle Bélanger et Wady Salem, campeur assidu depuis 35 ans, parlent à Catherine Perrin des relations de proximité qui se tissent au camp Papillon.

Atteint de paralysie cérébrale, Wady Salem reconnaît faire partie de la clientèle la plus lourde du camp Papillon. « C’est encore plus prenant [pour les moniteurs], parce qu'ils doivent même nous coucher et nous lever, on ne peut rien faire tout seuls, souligne-t-il. Souvent, ils ne dorment pas de la nuit, parce que j’ai des spasmes et des douleurs non-stop, 24 heures sur 24. »

Le camp Papillon m’a apporté une liberté, une compréhension de la vie et une confiance en moi, parce qu’il n’y a pas de différences là-bas. On est tous égaux.

Wady Salem

Émotions fortes

« C’est un environnement où l’on vit toute la palette d’émotions imaginable, que ce soit la joie, la tristesse ou le deuil, affirme Raphaëlle Bélanger. C’est un environnement qui t’amène à te découvrir dans des situations que tu n’aurais pas nécessairement vécues à l’extérieur du camp. »

On ne veut pas qu’ils se sentent comme s’ils n’avaient pas accès à tout ce que les autres [font].

Raphaëlle Bélanger

Un endroit qui fait grandir

« Un autiste de 300 livres, ils vont se mettre à 10 pour le grimper sur un mur d’escalade, dit Guillaume Sylvestre. C’est le plus démédicalisé possible. […] C’est fou, le camp Papillon. Surtout dans une société normative où tout est cadré, comme aujourd’hui. C’est vraiment pétillant et c’est extrêmement stimulant, aussi. Cette clientèle-là, ça la fait grandir. »


Le documentaire Camp Papillon : un été de rêve sera présenté le 6 juin à la Cinémathèque québécoise, à Montréal, puis le 9 juin à 19 h sur les ondes d’AMI-télé.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi