Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mercredi 29 mai 2019

Attendre un enfant après avoir eu le cancer

Publié le

Marie-Ève Morasse, journaliste à La Presse; Frédéric Tremblay, conseiller pédagogique à la CNESST; et Lolitta Dandoy, journaliste.
Marie-Ève Morasse, journaliste; Frédéric Tremblay, conseiller pédagogique; et Lolitta Dandoy, journaliste.   Photo : Radio-Canada / Martin Ouellet

« Il y a une [chance] que je ne sois plus là [pour mes enfants] un jour, mais j'essaie de ne pas trop y penser », raconte Frédéric Tremblay, qui a longtemps réfléchi avec sa conjointe au bon moment pour avoir un enfant pendant sa rémission du cancer. Jugement des proches, tensions avec l'entourage : Catherine Perrin rencontre quatre personnes qui ont composé avec les nombreux défis de la conciliation famille-maladie.

Les pensées négatives
La journaliste de mode Lolitta Dandoy, dont le diagnostic de cancer a précédé des traitements qui l’ont plongée dans une période de six ans sans menstruations, se souvient d’avoir refoulé les appréhensions quant à son infertilité future lors de sa convalescence. Elle croit même que le fait d'avoir éliminé ces pensées négatives a pu contribuer à ce qu'elle tombe enceinte naturellement.

Et si le cancer refait surface?
Ayant reçu un diagnostic de cancer alors qu’elle essayait d’avoir un enfant, la journaliste Marie-Ève Morasse a finalement eu une fille pendant sa rémission. Mais le cancer a frappé à nouveau une décennie plus tard. Cependant, il est hors de question de tenir sa fille à l’écart de la mauvaise nouvelle : « Ma crainte, c’était de ne pas la voir grandir, mais elle me ramenait toujours au moment présent. »

Lors de cette discussion, il est aussi question du jugement de l’entourage des personnes malades qui désirent avoir un enfant et de la perspective de laisser son conjoint terminer seul l’éducation des enfants à la suite de son décès.

Invités :
Lolitta Dandoy, journaliste mode et fondatrice du blogue Fashion is everywhere
Frédéric Tremblay, conseiller pédagogique à la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST)
Marie-Ève Morasse, journaliste à La Presse
Philippe Marcoux, animateur sur ICI Première pour la région d’Ottawa et Gatineau

Chargement en cours