Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 27 mai 2019

Marie-Sol St-Onge et Alin Robert : la joie de vivre malgré les épreuves de la vie

Publié le

Un homme portant une casquette et une femme sourient devant un micro.
Alin Robert et Marie-Sol St-Onge   Photo : Radio-Canada / Ronald Georges

Marie-Sol St-Onge continue d'ébahir le Québec avec sa détermination et sa joie de vivre. En 2012, elle a subi une quadruple amputation après avoir contracté la bactérie mangeuse de chair. Son conjoint depuis 25 ans, Alin Robert, l'épaule depuis le premier jour de cet immense défi. Sept ans plus tard, toujours aussi forts de leur amour, ils écrivent des romans et parcourent le Québec pour partager leur histoire sous forme de conférence. Leur entreprise, Les illusarts, est aussi une maison d'édition et sert de plateforme pour vendre les toiles de Marie-Sol, qui peint toujours, malgré tout, et qui prépare une exposition pour 2020.

Catherine Perrin avait reçu le couple en 2013 et en 2014. « Notre quotidien a été complètement bouleversé et a dû être revisité. D’un point de vue plus psychologique, j’oserai dire que le côté humain s’est transformé. Il a développé une sensibilité, celle de voir les difficultés que tout un chacun vit », raconte Marie-Sol St-Onge.

Depuis 2013, Marie-Sol St-Onge réalise plusieurs tâches ménagères beaucoup plus rapidement qu’avant et se dote d’outils pour s’aider, dont des gants en silicone sur les prothèses qui remplacent ses mains afin de mieux agripper les objets. De plus, un entraînement régulier lui a permis de développer beaucoup d’endurance dans ses jambes, qui sont aujourd’hui complétées par des prothèses.

Marie-Sol St-Onge
Marie-Sol St-Onge Photo : Radio-Canada

Mais comment Marie-Sol St-Onge et Alin Robert ont-ils réussi à surmonter cette épreuve? « Grâce à l’amour », répond Alin.

L’ouragan est passé et a détruit notre maison, mais nos bases étaient solides. Ça nous a permis facilement de reconstruire, de reprendre notre vie en main et maintenant, de mieux gérer le temps. Parce qu’on ne s’en rend pas compte, quand on n’a pas de problème, le temps va vite. Mais quand une épreuve comme ça arrive, on est obligés de décélérer pour mieux apprivoiser notre nouvelle vie. Donc, à partir de là, on apprécie plus, on s’apprécie plus.

Alin Robert

« On tente aussi de saisir toutes les [bonnes occasions] qu’on peut avoir, précise Marie-Sol St-Onge. C’est ce qui fait qu’on avance tout le temps. »

Chargement en cours