Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 13 mai 2019

Claude Lafortune, le magicien du papier

Publié le

Un vieil homme parle devant un micro.
Claude Lafortune   Photo : Radio-Canada / Ronald Georges

Le nom de Claude Lafortune est indissociable de l'émission pour enfant L'Évangile en papier, diffusée à la télévision de Radio-Canada de 1975 à 1976. « C'était une émission d'une grande simplicité, où j'étais à quatre pattes par terre, habillé en noir, et où je m'amusais à fabriquer des personnages », raconte celui qui a, depuis, animé plusieurs émissions, dont Parcelles de soleil, de 1988 à 1995. Claude Lafortune s'est également illustré sur la scène avec ses personnages en papier ainsi que dans les galeries et les musées.

Précisons d’entrée de jeu que Claude Lafortune n’était pas prêtre : « Les gens croient que l’Évangile est le bien de l’Église. Ça appartient à l’histoire. […] Notre culture est là », explique-t-il. Encore aujourd’hui, des adultes qui ont regardé l’émission ne le félicitent pas pour L’Évangile en papier, mais le remercient d’avoir bercé leur enfance.

Je pense que cette émission a eu une bonne influence sur les jeunes dans le temps.

Claude Lafortune
La pêche miraculeuse de L’Évangile en papier

Malgré les années qui passent, le créateur n’a jamais arrêté, et travaille encore plusieurs heures par jour.

C’est une passion. Je suis dans mon atelier. Je rentre dans mon monde. […] La plus belle récompense quand je fais un personnage, c’est de faire plaisir aux autres.

Claude Lafortune

Des décors en carton

Avant L’Évangile en papier, Claude Lafortune a réalisé les décors, en carton bien sûr, du film culte IXE-13, de Jacques Godbout, et qui mettait en vedette le groupe humoristique Les Cyniques.

Il a également créé les décors de l’émission pour enfants Sol et Gobelet et ceux du défilé de la fête nationale en 1981, « où tous les chars étaient en aluminium comme du papier ».

Claude Lafortune recevra un doctorat honoris causa à l’occasion des 50 ans de la Commission d’enquête sur l’enseignement des arts au Québec (le rapport Rioux) pendant le colloque Arts, société et partage des savoirs, qui a lieu du 15 au 17 mai. L’exposition Colle, papier, ciseaux : la vie et l’œuvre de Claude Lafortune sera présentée au musée Marguerite-Bourgeoys, à Montréal, à compter du 21 juin.

Chargement en cours