Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 15 avril 2019

Parler d’argent avec Jacques L’Heureux

Publié le

Un homme portant des lunettes parle devant un micro.
Jacques L'Heureux   Photo : Radio-Canada / Ronald Georges

Après 22 ans à occuper le titre de président au sein de la Caisse de la Culture (Desjardins), Jacques L'Heureux tire sa révérence. Cette coopérative financière unique au Québec est consacrée à 100 % aux artistes, aux artisans, aux créateurs, aux organismes et aux entreprises culturelles d'ici. Regroupant aujourd'hui 7000 membres, cette caisse est devenue une alliée importante des artistes et du milieu culturel québécois. Jacques L'Heureux, qui a incarné le célèbre Passe-Montagne de l'émission Passe-Partout, raconte son implication dans cette caisse et parle de ses récents rôles à la télévision et au théâtre.

Il y a 25 ans, Serge Turgeon, alors président de l’Union des artistes (UDA), et Alban d’Amours, président du Mouvement Desjardins, ont proposé la création d’une caisse pour les artistes.

On est parti en grande. En 25 ans, notre croissance a été 10 à 15 % par année.

Jacques L’Heureux

« Les artistes sont de bons payeurs, affirme Jacques L’Heureux au sujet de ce préjugé tenace à leur endroit. Ils honorent leurs engagements. On a un des plus petits taux de délinquance de tout le Mouvement Desjardins et des banques. »

Au théâtre, Jacques L’Heureux sera la « nounou de service », mais en coulisses, dans la pièce Bébés à l’Espace libre, du 24 avril au 19 mai. De plus, l’acteur travaille sur une pièce intitulée Histoire populaire et sensationnelle, de Gabriel Charlebois-Plante, avec le jeune metteur en scène Félix-Antoine Boutin.

Chargement en cours