Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 8 avril 2019

Le Combat national des livres 2019

Publié le

Montage photo des portraits des 5 combattants du Combat national des livres 2019 : Stanley Vollant, Edith Butler, Marie-Maude Denis, Manal Drissi et Deni Ellis Béchard
Les 5 combattants du Combat national des livres 2019 : Stanley Vollant, Edith Butler, Marie-Maude Denis, Manal Drissi et Deni Ellis Béchard   Photo : Pascale Fontaine/Amélie Grenier/D.R./Maude Chauvin/Julie Artacho

Marie-Louise Arsenault animera le Combat national des livres 2019, à Plus on est de fous, plus on lit!, du lundi 6 au jeudi 9 mai, à 14 h, et le vendredi 10 mai à 13 h. En une semaine de débats, cinq combattants provenant d'autant de régions du Canada défendront chacun un roman. Un livre l'emportera à l'issue du combat.

« La notion d’engagement, de passion est là dès le départ », affirme Marie-Louise Arsenault en louant les concurrents.

Désormais, les auditeurs ont un mois pour lire les cinq œuvres avant le début du combat.

Cinq livres sont posés debout sur une table.
Les œuvres du Combat des livres 2019 Photo : Radio-Canada/Ronald Georges

Voici les concurrents :

Territoires autochtones
Stanley Vollant défend Manikanetish, de Naomi Fontaine (Mémoire d’encrier, 2017).

Ouest
Deni Ellis Béchard défend Pauvres petits chagrins, de Miriam Toews, traduit par Lori Saint-Martin et Paul Gagné (Boréal, 2015).

Ontario
Marie-Maude Denis défend Sans capote ni kalachnikov, de Blaise Ndala (Mémoire d’encrier, 2017).

Québec
Manal Drissi défend De synthèse, de Karoline Georges (Alto, 2018).

Atlantique
Edith Butler défend Pour sûr, de France Daigle (Boréal, 2011).

Chargement en cours