Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 18 mars 2019

Des perturbations économiques à l’horizon?

Publié le

Deux mains déplacent des blocs sur un puzzle en forme de tour. Des pièces de monnaie se trouvent sur le dessus du puzzle.
Une représentation du risque en affaires   Photo : iStock

La directrice générale du Fonds monétaire international, Christine Lagarde, a émis des mises en garde en février dernier : des nuages s'accumulent au-dessus de la croissance mondiale. Pour en discuter, Catherine Perrin reçoit Diane Bérard, journaliste économique au journal Les Affaires, et René Vézina, chroniqueur économique à Radio-Canada et au journal Le Devoir.

Après avoir lu un livre de l’économiste Ianik Marcil qui portait entre autres sur les mots violents employés en économie, Diane Bérard évite d’utiliser les termes « tempête », « chute » et « effondrement ».

René Vézina pense que ces mots sont dépassés, car l’économie se trouve dans une situation atypique. « Toute l’année dernière, on nous a avertis qu’il y aurait des hausses des taux d’intérêt, et qu’il fallait se préparer, réduire l’endettement, mais là, maintenant, la prochaine direction des taux d’intérêt risque d’être à la baisse. »

Une femme et un homme sont dans un studio de radio.
Diane Bérard et René Vézina Photo : Radio-Canada/Ronald Georges

Normalement, une situation de plein emploi devrait mener à une hausse des salaires, qui ne bougent presque pas. En principe, les salaires devraient monter et l’inflation suivre.

La prudence est donc de mise, car le prix des maisons a commencé à faiblir au pays, donc la croissance baissera.

Chargement en cours