Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mercredi 13 mars 2019

La vie secrète (et pas si « plate ») de votre comptable

Publié le

Monique Lo au micro de Catherine Perrin.
Monique Lo   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

La rigueur et l'aisance avec les chiffres ne sont pas les seules qualités nécessaires pour produire de bonnes déclarations de revenus. Un bon comptable doit aussi être polyvalent, curieux et créatif. Réagissant à la campagne satirique de l'Ordre des comptables professionnels agréés (CPA) du Québec, laquelle utilise le slogan « Je suis plate », Monique Lo et Alain Fortier, deux comptables, parlent à Catherine Perrin de l'importance de l'engagement et de l'immersion pour exceller dans leur profession.

Issue du milieu bancaire, Monique Lo a longtemps cru elle aussi les comptables ennuyeux avant de bifurquer vers ce métier. « Ils travaillent tellement qu’ils sont peu présents dans nos vies. On les voit un peu comme des réfrigérateurs. On y met des choses, on les tasse, mais on n’y pense pas », fait-elle remarquer.

Entrer dans la tête d’autrui

Formée en arts plastiques, elle confirme la capacité d’abstraction dont il faut savoir faire preuve lorsqu’on navigue dans les états financiers. « Quand on est avec nos clients, on doit entrer dans leur tête d’entrepreneur pour comprendre leur réalité, leur modèle d’affaires, dit-elle. Ça demande une souplesse d’esprit. On va chercher des solutions avec eux. »

Alain Fortier, qui apparaît dans les capsules web de la campagne des CPA, abonde dans le même sens.

Lorsqu’on identifie des solutions nouvelles, tirées de l’expérience d’un autre client, [puis] qu’on adapte auprès d’un deuxième client pour réaliser un projet d’affaires, ça exige beaucoup de créativité.

Alain Fortier

Nos deux invités soulignent également la grande variété de milieux de travail qu’ils sont appelés à explorer : technologie, culture, coopératives, milieu manufacturier, etc.

Compter sur le plaisir

Alain Fournier décrit comment son équipe se détend à l’approche de la saison des impôts : « Il y a toujours la fameuse blague du dossier fictif, un peu aberrant, avec toutes sortes de situations abracadabrantes, qu’on confie a un jeune stagiaire. On a bien du plaisir à surveiller ce qui se passe. Tout le monde au bureau embarque dans cette mise en scène. »

Chargement en cours