Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 25 février 2019

Un nouveau test pour dépister les cancers de l’utérus

Publié le

Un homme et une femme parlent devant un micro.
Kris Jardon et Dominique Dagenais   Photo : Radio-Canada / Ronald Georges

« Il faut dépister au plus tôt cette maladie. [...] C'est la seule façon de pouvoir traiter complètement les patientes », affirme le gynécologue-oncologue Kris Jardon, qui a mis au point un nouveau test pour dépister les cancers de l'endomètre et de l'ovaire. Dominique Dagenais, une de ses patientes qui a reçu un diagnostic de cancer de l'ovaire, l'accompagne pour parler de ce nouveau test, sélectionné parmi les 10 découvertes québécoises les plus impressionnantes de la dernière année par le magazine Québec Science.

« Aujourd’hui, je remercie le bon Dieu », lance Dominique Dagenais, qui a connu plusieurs récidives du cancer des ovaires depuis 2016.

Le test pour dépister les cancers de l’utérus sera commercialisé en 2023. « En théorie, il devrait s’adresser à des patientes qui sont en périménopause et ménopausées. On cible [les femmes âgées] de 45 à 75 ans », explique Kris Jardon, gynécologue-oncologue au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) et chercheur au sein du Programme de recherche sur le cancer à l’Institut de recherche du CUSM.

Les cancers de l’ovaire et de l’utérus représentent la troisième cause de mortalité par cancer chez les femmes en Amérique du Nord.

Quelques faits :

  • Environ 7300 Canadiennes reçoivent un diagnostic de cancer de l’utérus chaque année et 1200 d’entre elles en mourront.
  • Près de 2800 Canadiennes reçoivent un diagnostic de cancer de l’ovaire chaque année et 1800 d’entre elles en mourront.
  • Les femmes en périménopause ou ménopausées sont les plus touchées par ces cancers.
  • Les symptômes liés au cancer de l’ovaire incluent le ballonnement, la satiété précoce, la douleur dans le bas-ventre et l’augmentation de la fréquence urinaire.
  • Le cancer de l’utérus peut se manifester par un saignement vaginal, un léger saignement après la ménopause, des pertes vaginales tachées de sang et une douleur pelvienne.

Chargement en cours