•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ces petits gestes qui permettent d’épargner facilement

Médium large

Avec Catherine Perrin

Ces petits gestes qui permettent d’épargner facilement

Audio fil du vendredi 22 février 2019
Nicolas Bérubé au micro de Catherine Perrin.

Nicolas Bérubé

Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Pour s'assurer un confortable coussin financier, il faut dépenser moins que l'on gagne, faire des placements à intérêts composés et connaître la différence entre un train de vie et la richesse. Nicolas Bérubé enseigne ces principes et maints autres dans Les millionnaires ne sont pas ceux que vous croyez, un livre qui recèle les secrets de millionnaires qui se sont enrichis à partir de salaires aussi modestes que 30 000 $ par année. Le journaliste explique à Catherine Perrin que le point commun de plusieurs millionnaires est de ne pas avoir vu leur chèque de paie comme un feu vert pour dépenser.

« L’argent est un pouvoir, dit Nicolas Bérubé. Quand on voit de belles choses autour de nous, on a le goût d’utiliser notre pouvoir pour se procurer ces choses-là; c’est normal, c’est humain. […] Ce que j’ai compris, en parlant aux millionnaires, c’est que ce sont des gens qui n’ont pas vu ce pouvoir-là comme un chèque en blanc. Ces gens-là économisent à peu près la moitié de leur revenu sans se forcer. Quand on investit dans des fonds négociés en bourse – par exemple, des investissements pas compliqués [dans] de grandes compagnies canadiennes ou américaines – qu’on laisse travailler ça sans porter attention aux marchés ni essayer de jouer les Warren Buffett… En faisant ça sur 15, 20, 25 ans, on fait boule de neige. »

Épargner tout son salaire, c’est extrême, mais n’épargner rien l’est aussi. Et ça, on n’en parle jamais.

Nicolas Bérubé

Petit montant va loin

Le journaliste reconnaît qu’il est plus facile d’épargner dès la vingtaine, mais précise qu’il n’est pas trop tard si l’on est plus âgé. « La première étape, c’est de regarder où va notre argent, souligne-t-il. Tout le monde connaît son salaire, mais personne ne connaît le montant de ses dépenses. Ce n’est pas super excitant de faire cet exercice, mais les études montrent que c’est beaucoup plus efficace que de faire un budget. De mois en mois, de l’été à Noël, les dépenses changent beaucoup, mais en suivant ses dépenses […], beaucoup de gens sont capables d’aller chercher quelque chose. »

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi