Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mercredi 13 février 2019

Le jeu vidéo désormais à l’intersection du sport et du spectacle

Publié le

Yannis Mallat au micro de Catherine Perrin.
Yannis Mallat   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

Jadis un divertissement individuel, le jeu vidéo se rapproche de plus en plus de l'univers du sport avec ses possibilités compétitives. D'une industrie axée sur le produit, elle l'est maintenant sur le service, avec des jeux qui continuent d'être développés, même des années après leur sortie. À l'approche de la finale du tournoi annuel du jeu Rainbow 6 Siege, Yannis Mallat, PDG des studios canadiens d'Ubisoft, parle à Catherine Perrin des solutions pour faire du jeu vidéo un univers moins toxique pour les femmes.

Environ 30 millions de connexions sont attendues durant le tournoi de Rainbow 6 Siege. « On parle de la création d’un nouvel écosystème qui amène des possibilités de tous genres, dit Yannis Mallat. Il y a place pour les commentateurs, pour les [joueurs-diffuseurs] à revoir des parties. C’est pour ça qu’on appelle ça le "sport électronique" : on emprunte les mêmes codes que le sport. Ceci étant dit, c’est une marche vers ce que moi j’appelle le e-spectacle, qui est une grande tendance. »

L’équipe fait le sport

« Ne se qualifie pas de jeu e-sport n’importe quel jeu, précise le producteur. Rainbow 6 est un jeu compétitif qui se joue exclusivement en ligne et toujours en équipe, puisque le [concept] du jeu fait en sorte qu’il s’agit de deux équipes de cinq qui se rencontrent le temps d’une partie. On peut schématiser en disant qu’une équipe est défendeur d’un endroit, comme si on simulait une prise d’otage ou un siège, alors que l’autre équipe est l’attaquant et vise à défaire les lignes. »

Développement continu

M. Mallat décrit en quoi le jeu compétitif qui se déroule exclusivement en ligne rompt avec les anciennes formules de jeux vidéo : « Dans le temps, nous concevions les jeux de telle manière que l’expérience était très prévisible, voire scriptée et faisait en sorte que […] 100 % de l’audience vivait la même aventure. Le modèle d’affaires derrière faisait en sorte que la grande majorité des ventes s’enregistrait dès la sortie du jeu. Dans le cas d’un jeu comme Rainbow 6, on observe un phénomène complètement inverse. Lorsque le jeu est sorti il y a maintenant quatre ans, nous avions à peu près un demi-million de joueurs. On est maintenant à 40 millions de joueurs. Nous avons de plus en plus de joueurs parce que nous pensons le modèle comme un service, et son développement continue. »

Le Six Invitational aura lieu du 11 au 17 février à la Place Bell, à Laval.

Chargement en cours