•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ces Autochtones qui combattent le diabète avec le CrossFit

Médium large

Avec Catherine Perrin

Ces Autochtones qui combattent le diabète avec le CrossFit

Audio fil du vendredi 8 février 2019
Une femme tient un poids d'haltérophilie.

Le CrossFit combine des épreuves appartenant à l’athlétisme, à l’haltérophilie, à la gymnastique et aux sports d’endurance.

Photo : iStock

Trois mois d'exercices exigeants à pratiquer trois fois par semaine et de repas santé. Grâce à ce programme d'entraînement en parcours (CrossFit) mis sur pied par le centre de santé de Lac-Simon, l'incidence du diabète de type 2 a chuté dans la communauté algonquine de la région. En compagnie de Normand Mousseau, physicien ayant souffert de diabète, Pamela Papatie, vice-chef de Lac-Simon, et Émélie Rivard-Boudreau, journaliste, parlent à Catherine Perrin des effets encourageants de la pratique de ce type d'entraînement en groupe.

Pamela, qui a souffert de diabète de grossesse, a trouvé ardu de changer de routine, mais le soutien moral de ses camarades de cet entraînement qui combine l’athlétisme, l’haltérophilie, la gymnastique et les sports d’endurance l’a motivée à continuer.

« Il y avait ma cousine, mon beau-père… Ça faisait 2 ans que lui en faisait, raconte-t-elle. Il me disait que c’était comme s’il ne faisait plus de diabète. Il a diminué ses doses [d’insuline] et leur fréquence. Ça m’a donné le goût, à moi aussi. »

Boule de neige et bonne humeur

« Ce qui m’a surtout marquée, c’est la confiance que les gens avaient gagnée en eux-mêmes », souligne Émélie Rivard-Boudreau, qui a soulevé le cas de Lac-Simon dans La Presse.

Elle souligne que la popularité du programme a fait boule de neige et encouragé des adeptes à se lancer à leur tour dans l’enseignement de l’entraînement en parcours.

Elle a aussi mis un peu de bonne humeur dans la communauté algonquine, où la prévalence du diabète de type 2 est haute.

« Tout le monde avait envie de nous parler et de nous raconter son histoire, dit-elle au sujet de son enquête. Souvent, on a beaucoup de difficulté à faire des entrevues quand on va à Lac-Simon. »

De bonnes habitudes à prendre

Auteur du livre Comment se débarrasser du diabète de type 2 sans chirurgie ni médicament, Normand Mousseau estime que l’initiative de Lac-Simon peut faire office de prévention du diabète et de préambule à l’adoption de plus saines habitudes pouvant permettre d’éloigner la maladie.

« Si on fait juste [suivre] un régime à 600 ou 800 calories [par jour], ça ne nous apprend pas à manger comme il faut, dit-il. On reprend le poids tout de suite après. […] Il faut apprendre à manger avant de faire ces régimes, parce qu’après, il est trop tard. »

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi