•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Avec Catherine Perrin

La vie des gens ordinaires archivée

Audio fil du lundi 7 janvier 2019
Deux femmes parlent devant un micro. Celle de droite a la tête penchée.

Sophie Doucet et Andrée Lévesque

Photo : Radio-Canada / Ronald Georges

Les historiennes Andrée Lévesque et Sophie Doucet immortalisent les écrits personnels des Québécois, dont des journaux personnels, des autobiographies et des correspondances, et ce, grâce aux Archives Passe-Mémoire.

L’idée de cet archivage est apparue lorsque Andrée Lévesque s’est rendu compte que plus personne autour d’elle n’écrivait sur du papier. « Il n’y a que le papier qui dure », fait-elle pourtant valoir, même si nous vivons dans une ère numérique.

Jusqu’à présent, l’organisme a récolté une soixantaine de documents. Les personnes qui remettent des documents peuvent énoncer des conditions; par exemple, que leurs documents soient consultés à l’avenir uniquement par des historiens, ou que leur nom ne soit pas dévoilé.

Des documents qui durent

Lorsqu’on offre des documents aux Archives Passe-Mémoire, Andrée Lévesque recommande de privilégier le papier normal et d’éviter les papiers acides, comme le journal. Les manuscrits rédigés au crayon à mine se conservent longtemps. Il faut également enlever tous les métaux (trombones), le plastique (les anneaux des cahiers) et les élastiques présents dans les documents.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi