•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Une affaire de famille</em>&nbsp;: un film subversif et étonnant, selon Georges Privet

Médium large

Avec Catherine Perrin

Une affaire de famille : un film subversif et étonnant, selon Georges Privet

Audio fil du vendredi 21 décembre 2018
Lily Franky, Ando Sakura, Matsuoka Mayu, Kiki Kilin, Jyo Kairi et Sasaki Miyu dans <i>­Une affaire de famille</i>, de Hirokazu Kore-ada

Lily Franky, Ando Sakura, Matsuoka Mayu, Kiki Kilin, Jyo Kairi et Sasaki Miyu dans ­Une affaire de famille, de Hirokazu Kore-ada

Photo : Métropole Films

« Ça rappelle beaucoup Affreux, sales et méchants, mais en plus sensible, ou Les Bougons, mais en japonais », dit Georges Privet au sujet du nouveau film d'Hirokazu Kore-eda, Palme d'or du dernier Festival de Cannes. « Hirokazu Kore-eda gratte les bobos cachés de la famille. [...] Ça commence par une petite comédie anodine. La fin est à la fois choquante et bouleversante. »

Il est également question des films The Mule, de Clint Eastwood, et Le retour de Mary Poppins, de Rob Marshall.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi