Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 27 novembre 2018

Comment préserver son équilibre physique

Publié le

Un jeune acrobate se tient en équilibre sur une bûche de bois surmontée d'une planche.
Un jeune homme se tenant en équilibre   Photo : iStock

L'âge, la diminution de la force musculaire, la sédentarité et le manque d'activité physique, l'obésité et la fatigue sont au nombre des facteurs qui peuvent compromettre l'équilibre d'une personne. C'est alors son système de géolocalisation interne qui est défectueux et la plasticité du cerveau qui fait défaut. Denis Fortier, physiothérapeute, parle à Catherine Perrin d'exercices simples qui peuvent renverser ce processus. Le secret, c'est l'obscurité.

« C’est une capacité vraiment supérieure aux autres parce qu’elle en intègre plusieurs », souligne Denis Fortier.

Comme les vrais GPS qui utilisent la triangulation – les données émises par des antennes, par des satellites, par des réseaux wi-fi – notre système à nous, qui s’appelle la proprioception, utilise […] les informations transmises par nos articulations. C’est vraiment un sixième sens.

Denis Fortier

Quand le corps devient presbyte

Selon le spécialiste, c’est la presbytie articulaire qui gruge l’équilibre. « Vos articulations n’arrivent pas à bien percevoir de tout petits changements, ce qui fait que, déjà, la première donnée qui arrive à votre cerveau est un petit peu erronée, dit-il. Donc, ça peut induire une perte d’équilibre. […] C’est un décalage entre ce que je perçois et la réalité. Imaginez, sur une plaque de glace, que l’information que vos petits GPS articulaires vous envoient n’est pas tout à fait bonne… Ça commence mal l’affaire pour ne pas tomber. »

Dans le noir ou avec des rames

La solution? Faire chaque jour des exercices simples, comme se tenir debout sur une jambe seulement, mais dans l’obscurité. La pratique du Pilates, du yoga ou de sports de rame tels que le kayak stimule également l’équilibre.
Une meilleure stabilité peut contribuer à éviter les chutes. « Ça peut vraiment changer le cours des choses pour des personnes plus vulnérables », indique le physiothérapeute, qui précise qu’on peut améliorer cette faculté à n’importe quel âge.

« En l’espace d’un mois ou deux, on devrait voir une bonne différence. »

Il est également question du contrôle des implants médicaux.

Chargement en cours