Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du vendredi 23 novembre 2018

Vins : quoi boire lors des fêtes de bureau, selon Élyse Lambert

Publié le

Gros plan sur les bouteilles sélectionnées par la Master Sommelier Élyse Lambert.
Les choix d'Élyse Lambert   Photo : Radio-Canada / Olivier Lalande

« On veut avoir un produit qui a de la classe, mais on ne veut pas payer trop cher. » En prévision de la période des Fêtes, la première Master Sommelier québécoise a dégusté une soixantaine de mousseux afin de trouver le meilleur choix pour les fêtes corporatives. Elle recommande aux invités du studio 18 un produit du Luxembourg à base de pinot noir, au rapport qualité-plaisir idéal, selon elle, ainsi qu'un côtes-du-roussillon à bon prix. Élyse Lambert présente ses choix à Catherine Perrin.

Pour entendre la deuxième partie de la chronique d’Élyse Lambert, suivez ce lien.

Les choix d’Élyse Lambert

Équilibre et élégance

« C’est un mousseux à méthode traditionnel, donc fait comme un champagne », dit Élyse Lambert au sujet de la Cuvée de l’Écusson Brut de Bernard-Massard.

« C’est du pinot noir à 100 %. Vous avez de belles notes de fruits rouges à l’attaque, une bulle très fine. Le vin est tonique, la finale est bien fraîche. C’est dans l’équilibre entre le fruité et la fraîcheur qu’on y trouve notre compte. L’habillage de la bouteille est très joli. Quand on a des partys, des rencontres corporatives, les gens veulent avoir aussi quelque chose qui va bien "looker", comme on dit, et qui va être un apéritif parfait pour un début de rencontre. À moins de 20 $, je pense qu’on ne peut pas se tromper. »

Dénominateur commun

« Dans le Roussillon, on a des terroirs où le grenache réussit bien, ou la syrah réussit bien. Avec ce vin, on a un assemblage de ces deux cépages en dominance, avec un tout petit peu de travail de bois, mais c’est surtout de la cuve béton », souligne l’experte à propos du Côtes du Roussillon de Mas Las Cabes. « On garde le fruité de l’avant. Quand on a des rencontres avec beaucoup de gens, on cherche un dénominateur commun qui va plaire. [Il y a] du fruité mais pas trop, de la présence mais pas trop, du boisé, mais vraiment pas trop… C’est certain que ça va plaire, vous ne vous trompez pas. »

Chargement en cours