•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une publicité particulièrement émouvante du CHU Sainte-Justine

Médium large

Avec Catherine Perrin

Une publicité particulièrement émouvante du CHU Sainte-Justine

Audio fil du jeudi 18 octobre 2018
Un jeune garçon subit une échographie dans cette image tirée de la nouvelle publicité du CHU Sainte-Justine.

Une image tirée de la nouvelle publicité du CHU Sainte-Justine

Photo : YouTube

La Fondation du Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine mise sur l'émotion en présentant de vraies images de la vie dans ses couloirs pour sa nouvelle campagne visant à attirer les dons. Sur fond d'une interprétation de Maladie d'amour, de Michel Sardou, chantée par Ariane Moffatt et Martha Wainwright, défilent des images d'opérations à cœur ouvert, d'accouchements et d'annonces de mauvaises nouvelles. Arnaud Granata, éditeur d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, publicitaire, expliquent à Catherine Perrin que le CHU Sainte-Justine arrive à faire passer son message sans être misérabiliste.

Il est également question du lancement de l’eau minérale Ocean 52 (Nouvelle fenêtre), du filon de la vulnérabilité dans les publicités destinées aux hommes (Nouvelle fenêtre), de la suspension de comptes Facebook qui propageaient de fausses nouvelles sur les Rohingyas (Nouvelle fenêtre) et d’une liste musicale pour faire des massages cardiaques (Nouvelle fenêtre).

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi