Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du lundi 24 septembre 2018

La mêlée de presse, ou l’art de poser la bonne question au bon moment

Publié le

Le premier ministre Trudeau entouré de journalistes qui lui tendent leur micro.
Justin Trudeau répond aux questions des journalistes à Québec.   Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

« On est comme des procureurs qui doivent casser l'espèce de monde magnifique que les politiciens nous présentent. » Le journaliste Antoine Robitaille aime provoquer les politiciens quand il se bute à un barrage de non-réponses. Avec l'ex-ministre de l'Éducation Michelle Courchesne et l'ancien directeur de l'information de Radio-Canada Alain Saulnier, il décrit l'univers des mêlées de presse, parfois désirées et d'autres fois redoutées par les politiciens.

Les mêlées de presse sont les moments où tous les journalistes posent en même temps des questions aux politiciens. Ces derniers aiment parfois se prêter à ce jeu afin de faire connaître leurs idées, mais ils doivent bien choisir leurs mots, afin de ne pas se faire tendre un piège par les journalistes.

On ressent de l’agression, c’est très cacophonique, il y a une adversité. On veut avoir la réponse. Nous, on n’est pas nécessairement prêts à la donner instantanément dans des dossiers de fond.

Michèle Courchesne, ancienne ministre libérale

Quand les mêlées de presse font l’actualité

Au cours de la campagne électorale québécoise, les lacunes de connaissance de François Legault relativement à l’immigration ont été abondamment commentées. Les réponses boiteuses du chef caquiste à la fin d’un point de presse rappellent l’importance pour les politiciens d’être en tout temps bien préparé.

« Le jour où il arrive un problème, un dossier chaud, les journalistes se comportent comme une horde qui se met à courir après un ministre. » Alain Saulnier se fait critique quant aux mêlées de presse lorsque les propos qu’en tirent les médias monopolisent l’actualité par rapport à des sujets importants.

Nos invités

Alain Saulnier, professeur invité au Département de communication de l'Université de Montréal
Antoine Robitaille, chef du bureau d'enquête à l'Assemblée nationale pour le Journal de Montréal et le Journal de Québec
Michelle Courchesne, ancienne ministre de l'Éducation au sein du cabinet Charest (Parti libéral du Québec) et maintenant consultante pour la firme de relations publiques Ryan Affaires publiques

Chargement en cours