Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du jeudi 9 août 2018

Ce que contient vraiment une bouteille de vin

Publié le

Du vin rouge est versé dans un verre.
Une personne verse du vin rouge dans un verre.   Photo : iStock

Le vin, et l'alcool en général, est un des rares produits comestibles vendus en magasin sur lequel il n'est pas obligatoire d'afficher tous les ingrédients, ce qui est assez farfelu, note la chroniqueuse en alimentation Katerine-Lune Rollet.

Curieusement, les producteurs de vin ne sont soumis à aucune exigence de mention d’ingrédients sur leurs bouteilles, comme c’est le cas pour bien d’autres produits de consommation. Une des seules exigences légales concerne la présence de sulfites ajoutés.

Pourtant, une soixantaine d’ingrédients, hormis le raisin, peuvent se trouver dans une bouteille de vin, sans que cela soit mentionné sur l’étiquette pour autant. Il s’agit d’agents de conservation, de stabilisateurs et d’enzymes, et certains d’entre eux ont de quoi faire sourciller : gélatine, colle de poisson, sucre, caramel, argile et blanc d’œuf. On peut aussi trouver dans le vin du sulfate de cuivre, nommé vitriol bleu, de l’agent antimousse ou du brandy.

Katerine-Lune Rollet explique que tous ces éléments sont utilisés pour transformer le vin, que ce soit pour le conserver ou l’améliorer, lui donner une plus belle couleur ou encore plus de tanins. L’utilisation de ces agents de conservation, ces stabilisateurs et enzymes a aussi pour but de gommer les défauts d’un vin ou de le vendre plus cher.

En complément, CLIQUEZ ICI pour écouter l'entrevue de Nadia Fournier, auteure du Guide vin : Phaneuf 2019, et chroniqueuse au magazine L’actualité.

Chargement en cours