•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Sorry to Bother You</em>&nbsp;: un film jouissif, selon Georges Privet

Médium large

Avec Catherine Perrin

Sorry to Bother You : un film jouissif, selon Georges Privet

Audio fil du vendredi 13 juillet 2018
Tessa Thompson et Lakeith Stanfield regardent devant eux, côte à côte, dans cette image tirée du film <i>Sorry To Bother You</i>, de Boots Riley

Tessa Thompson et Lakeith Stanfield dans Sorry To Bother You, de Boots Riley

Photo : Annapurna Pictures

« J'ai été fantastiquement surpris », dit Georges Privet au sujet du premier film du comédien et rappeur Boots Riley, qui raconte l'histoire d'un solliciteur téléphonique noir réalisant qu'il doit emprunter une « voix de Blanc » pour avoir du succès. « C'est comme le film d'un étudiant brillant. Ça a les défauts d'un premier film, il y a trop d'idées, ça va dans tous les sens, mais ça a cette qualité extraordinaire d'avoir du mordant et de l'ambition. [...] C'est un film qui va faire jaser. »

Il est également question des films Ni juge, ni soumise, de Jean Lebon et Yves Hinant, et Boundaries, de Shana Feste.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi