Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Stéphan Bureau
Audio fil du jeudi 21 juin 2018

Quand manger n'est plus synonyme de plaisir

Publié le

Une femme mange un morceau de concombre.
Une femme sur deux ressent de la culpabilité lorsqu’elle mange.   Photo : iStock

« On mange beaucoup avec notre tête et on intellectualise tout ce qu'il y a dans notre assiette », déplore la chroniqueuse Katerine-Lune Rollet au sujet de la tendance qu'ont de nombreux consommateurs et consommatrices à analyser tout ce qu'ils mangent. « On est dans une société où c'est bien de se préoccuper de son alimentation. Mais à un moment donné, la spirale ne s'arrête plus », note pour sa part la nutritionniste Guylaine Guévremont, qui plaide en faveur d'une diète équilibrée, où, par exemple, les croustilles et le chocolat peuvent être consommés, avec modération.

Chargement en cours