•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La renaissance de Marie-Mai, signe d’une bonne gestion d’entreprise

Médium large

Avec Catherine Perrin

La renaissance de Marie-Mai, signe d’une bonne gestion d’entreprise

Audio fil du jeudi 10 mai 2018
Marie-Mai fait une mine surprise sur le plateau de l'émission <i>1res fois</i>

Marie-Mai

Photo : KOTV

Le « grand retour » de Marie-Mai, annoncé mardi, garantit que la vedette pop n'a rien perdu de sa superbe. Sa signature avec la maison de disques Spectra et avec le promoteur Evenko a été annoncée devant les médias dans l'antre du Centre Bell, signe que la chanteuse continuera d'œuvrer dans les hautes sphères, avec beaucoup de moyens. Arnaud Granata, éditeur d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, publicitaire, expliquent à Isabelle Craig que Marie-Mai se devait d'en mettre plein la vue après sa rupture avec Productions J et Québecor.

« Le pari, pour Marie-Mai, était gros, souligne Arnaud Granata. Ce qui avait été monté avec l’empire Québecor la rendait quand même assez imposante et il fallait que son nouveau départ soit aussi imposant. Son lancement était digne des grandes célébrités américaines. C’était important qu’elle revienne de façon aussi grandiose que ce que Québecor lui avait déjà donné. »

Il est également question d’une campagne touristique de la Nouvelle-Zélande (Nouvelle fenêtre), de la durée idéale d’une publicité filmée (Nouvelle fenêtre) et d’une nouvelle étude qui classe les politiciens par leur appétit des mentions « j’aime » (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi