Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du jeudi 3 mai 2018

Au Japon, des funérailles pour chiens robots

Publié le

Un prête bouddhiste tient un chien robot de la gamme Aibo, de Sony.
Un prête bouddhiste tient un chien robot de la gamme Aibo, de Sony, à l'occasion d'une cérémonie funéraire à Isumi, dans la préfecture de Chiba, au Japon.   Photo : AFP/Getty Images / NICOLAS DATICHE

Plus de 800 chiens robotisés appartenant à la gamme Aibo, de Sony, ont eu droit à des funérailles bouddhistes au Japon depuis 2005. Lancée en 1999, interrompue en 2004, la gamme s'est écoulée à 150 000 exemplaires. Le chien Aibo avait la particularité d'apprendre. Arnaud Granata, éditeur d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, publicitaire, expliquent à Catherine Perrin que ce culte autour d'un chien robotisé porte à réfléchir sur la relation que l'on peut développer avec l'intelligence artificielle.

« Il y a Siri dans nos téléphones cellulaires, rappelle Arnaud Granata. On peut imaginer qu’il y aura [de l’intelligence artificielle] avec des formes plus humaines, ou des animaux. On peut prévoir la relation d’attachement qu’on pourra avoir avec ça. […] Ce qui s’est passé avec ces chiens, c’est que les propriétaires ont modelé ces chiens à leur image. »

Il souligne que la gamme Aibo sera bientôt rééditée en version améliorée par Sony. « Ça va être intéressant de voir si on va s’attacher encore plus à ces petites bêtes électroniques. »

Il est également question de l’implantation de la chaîne de blocs pour assurer la traçabilité des bijoux, des changements dans l’univers de la publicité télévisée au Québec et du complet trois-pièces d’IKEA.

Chargement en cours