•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rupi Kaur, reine des « instapoétesses »

Médium large

Avec Catherine Perrin

Rupi Kaur, reine des « instapoétesses »

Audio fil du mercredi 7 mars 2018
Rupi Kaur lors de la cérémonie de remise du Prix Giller à Toronto, en novembre 2017.

Rupi Kaur

Photo : The Canadian Press / Chris Young

Le sexisme, la violence sexuelle et la difficulté de faire son chemin comme immigrante sont quelques-uns des thèmes de prédilection de cette nouvelle figure canadienne du féminisme, qui s'est fait connaître en publiant ses poèmes sur Instagram (Nouvelle fenêtre). L'auteure de 25 ans d'origine indienne peut maintenant compter sur 2,7 millions d'abonnés ainsi que sur le soutien de figures connues telles que Ariane Grande. À l'occasion de la parution de la version québécoise du premier livre de Rupi Kaur, Lait et miel, Aurélie Lanctôt brosse le portrait de l'auteure au micro de Catherine Perrin et la décrit comme une sorte d'Oprah Winfrey de la poésie.

« Elle va toucher un public qui, traditionnellement, ne s’intéresse pas à la poésie. On parle énormément de jeunes personnes, surtout des jeunes femmes, mais pas seulement, note Aurélie Lanctôt. C’est d’une simplicité désarmante, et d’ailleurs, elle dit : "Je me fais attaquer [parce que] ma poésie est 'simpliste' [...] mon objectif, c’est d’aller au cœur de l’émotion avec la forme la plus épurée possible, de toucher les gens droit au cœur, et qu’ils s’assoient un instant pour réfléchir aux émotions que ma poésie a provoquées en eux." »

Poésie ou croissance personnelle?
« C’est vrai que si on parcourt sa poésie, parfois, elle arrive à mettre le doigt sur quelque chose de très fort, ajoute la chroniqueuse. Il y a quand même un petit côté nouvel âge à la chose. […] Il y a quelque chose qui relève un peu de la croissance personnelle et de la pensée positive dans les phrases. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi