Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mercredi 12 juillet 2017

Malgré le Brexit et d'autres crises, l'Union européenne va plutôt bien

Publié le

Le drapeau de l'Union européenne
Le drapeau de l'Union européenne   Photo : iStock

Avec la surprise du Brexit en juin 2016, de nombreux observateurs avaient émis de sérieux doutes quant à l'avenir politique et même à la survie de l'Union européenne (UE). Or, pour Daniel Cohn-Bendit, ex-député européen, et Jean Quatremer, correspondant européen pour le quotidien Libération, l'UE ressort grandie de la dernière année, d'autant plus que de nombreux politiciens d'extrême droite, comme Marine Le Pen en France et Geert Wilders aux Pays-Bas, ont échoué à se faire élire.

« Chaque année, on a des commentateurs avertis qui nous annoncent que c’est la fin de l’Europe […], et c’est exactement l’inverse qui s’est passé », lance Jean Quatremer.

Pour montrer à quel point l'Europe va bien depuis quelque temps, le journaliste insiste sur les faits suivants :

- Marine Le Pen, eurosceptique convaincue, a perdu l'élection présidentielle française;
- L'Autriche, terreau fertile pour l'extrême droite, a depuis quelques mois un président écologiste;
- Le mouvement eurosceptique italien Cinq étoiles (M5S) a subi une nette déconfiture lors du premier tour des élections municipales en juin;
- Quelque 80 % des Néerlandais ont voté pour des candidats pro-européens lors des dernières élections législatives.

Il y a un an, c’est vrai, on disait : "L’Europe va très mal." Mais là, en ce moment, c’est une convalescence.

Daniel Cohn-Bendit, ex-député européen

Chargement en cours