•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Avec Catherine Perrin

Repenser ses façons de voyager pour limiter les méfaits du tourisme de masse

Audio fil du mercredi 21 juin 2017
Un navire de croisière mouille dans les eaux de Venise. De plus en plus de bateaux, bondés de touristes, accostent dans la mythique ville italienne.

Un navire de croisière mouille dans les eaux de Venise. De plus en plus de bateaux, bondés de touristes, accostent dans la mythique ville italienne.

Photo : Getty Images / Miguel Medina / AFP

Au moment où le nombre de voyageurs ne cesse de croître, le tourisme de masse est devenu un problème majeur dans certaines parties du monde. Par exemple, des villes comme Venise et Amsterdam, ou encore des régions de l'Islande et de la Thaïlande souffrent de l'omniprésence des touristes. Pour remédier au problème et revenir à un tourisme un peu plus durable, les animateurs Stéphane Tellier et Isabelle Ménard, ainsi que la journaliste Nathaëlle Morissette suggèrent aux voyageurs d'aller avant tout à la rencontre des populations qui habitent les endroits qu'ils visitent.

« La population locale, c’est la clé. Le développement touristique passe par elle », plaide Nathaëlle Morissette, qui travaille pour la section voyage au quotidien La Presse.

Le son de cloche est le même du côté d'Isabelle Ménard, coanimatrice de l'émission Avec ou sans cash, diffusée sur Canal Évasion. Elle suggère aux voyageurs de prendre le temps de découvrir les endroits qu'ils visitent, quitte à y rester un peu plus longtemps que prévu.

« Quand on a le temps de s’installer dans une ville […], c’est là que, premièrement, on découvre et on vit la ville, on devient un voyageur et non pas un touriste, et en plus, on commence à investir dans les entreprises locales », explique-t-elle.

« Le fait de rester plus longtemps te donne aussi l’occasion de […] parler avec la population locale, pour comprendre leur quotidien », ajoute pour sa part Nathaëlle Morissette. Cette manière de découvrir l'étranger permet ainsi aux voyageurs de mieux comprendre la façon dont les populations perçoivent les touristes.

Stéphane Tellier, animateur de l'émission Guide et bourlingueur sur Canal Évasion, admet que l'approche actuelle de l'industrie touristique est souvent orientée dans des visites éclair de plusieurs villes en plusieurs jours. L'industrie commence néanmoins à se poser des questions quant aux méfaits associés au tourisme de masse, dit-il.

Le problème, ce sont tous les gens qui ne vont venir que pour la journée. […] Je pense que dans le tourisme de masse, la réflexion est en train de se faire. On veut essayer de garder les gens plus longtemps dans une destination.

Stéphane Tellier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi