•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis Christchurch, les entreprises boudent Facebook et Google

Médium large

Avec Catherine Perrin

Depuis Christchurch, les entreprises boudent Facebook et Google

Audio fil du jeudi 21 mars 2019
Logo de Burger King sur un sac de papier posé dans un restaurant de la chaîne.

La chaîne Burger King compte parmi les entreprises qui ont retiré leurs publicités des plateformes Facebook et Google dans la foulée de la tuerie de Christchurch.

Photo : Radio-Canada

Plusieurs grosses entreprises néozélandaises ont cessé de diffuser des publicités web après les tueries dans les mosquées de Christchurch qui ont fait 50 morts, le 15 mars dernier. Arnaud Granata, président d'Infopresse, et Stéphane Mailhiot, publicitaire, expliquent à Catherine Perrin que la lenteur de Facebook à éliminer la vidéo du drame tournée par le tueur incite les marques connues à rompre leur association avec la plateforme.

Il est également question d’un hôtel inspiré du jeu Quelques arpents de pièges (Nouvelle fenêtre), de la quête de l’équité salariale chez les fabricants du déodorant Secret (Nouvelle fenêtre), de la publicité géolocalisée destinée à avertir des dangers de la route (Nouvelle fenêtre) et des pressions pour la création d’un émoji de poutine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi