•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une websérie de science-fiction tournée dans une commune française

Médium large

Avec Catherine Perrin

Une websérie de science-fiction tournée dans une commune française

Audio fil du vendredi 22 février 2019
La critique de cinéma Helen Faradji parcourt le web et les réseaux sociaux à la recherche de vidéos, de séries et de films faits sur mesure pour les plateformes numériques et accessibles à tous.

La critique de cinéma Helen Faradji parcourt le web et les réseaux sociaux à la recherche de vidéos, de séries et de films faits sur mesure pour les plateformes numériques et accessibles à tous.

Photo : Radio-Canada

La critique de cinéma Helen Faradji parcourt le web à la recherche de vidéos, de séries et de films faits sur mesure pour les plateformes numériques. Elle parle cette semaine de Lunaris Villa, une websérie en cinq épisodes d'une demi-heure (Nouvelle fenêtre) racontant la vie dans une petite ville française deux ans après une invasion extraterrestre. Malgré un ton de série B, la série est dépourvue d'amateurisme et cite habilement Alien, The Goonies, L'exorciste, Claude Chabrol et Pedo Almodovar. Helen Faradji raconte comment le collectif à l'origine de Lunaris Villa a impliqué les habitants de Lunéville, en Lorraine.

Il est également question d’une chanson du groupe Les Marmottes aplaties pour célébrer les buts du Canadien.

Les tribunes de Radio-Canada.ca font peau neuve

Les tribunes de Radio-Canada.ca sont actuellement fermées pour permettre de grandes rénovations destinées à rendre votre expérience encore plus agréable.

Quelques points à retenir:

  • Vos nom d'usager et mot de passe demeurent inchangés
  • Les commentaires publiés ces derniers mois seront transférés graduellement
  • La modération des commentaires se fera selon les mêmes règles.
Nous croyons que ce changement rendra votre expérience sur Radio-Canada.ca encore plus intéressante et interactive.

À plus tard!

L'équipe de Radio-Canada.ca

Vous aimerez aussi