Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 19 février 2019

L’importance sous-estimée des grands-mères dans la survie des familles

Publié le

Page couverture du livre <i>Recettes au blender de Juliette Huot</i>, publié en 1970 aux Éditions de l'Homme.
La comédienne Juliette Huot a incarné la grand-mère québécoise typique pendant plusieurs décennies.   Photo : Éditions de l'Homme

Dans le Québec du 17e et du 18e siècle, les femmes qui vivaient à plus de 300 km de leur mère avaient en moyenne 1,75 enfant de moins que celles qui vivaient dans la même paroisse que leur maman, selon une étude québécoise. Marianne Desautels-Marissal, journaliste scientifique, explique à Catherine Perrin que de la présence de grands-mères dans ces familles faisait chuter la mortalité infantile et incitait les femmes à avoir des enfants lorsqu'elles étaient plus jeunes.

Il est également question d’un appel au boycottage de la recherche qui serait faite à partir d’organes de prisonniers chinois.

Chargement en cours