Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin
Audio fil du mardi 12 février 2019

Comment contrer les maux liés à la grossesse

Publié le

Une femme enceinte fait des exercices avec un ballon thérapeutique.
Les douleurs ressenties durant la grossesse peuvent être atténuées ou éliminées.   Photo : iStock

Douleurs au dos, incontinence, œdèmes aux pieds ou aux membres supérieurs, syndrome du tunnel carpien... Les nombreux changements corporels entraînés par la grossesse peuvent causer des douleurs et des inconforts que les femmes enceintes ne sont pas obligées d'endurer. Denis Fortier, physiothérapeute, explique à Catherine Perrin qu'il est préférable de maintenir ou d'augmenter son niveau d'activité physique durant la grossesse.

Denis Fortier, dont la clientèle a longtemps été composée exclusivement de femmes enceintes, déplore que les problèmes de santé liés à la grossesse soient trop souvent normalisés par les médecins. Selon lui, l’insouciance ne devrait pas être de mise en ce qui concerne, par exemple, les maux de dos.

Gare au dos

« Ça ne rentre pas toujours dans l’ordre, prévient-il. Si vous en avez eu avant votre grossesse, et si vous en avez pendant et que les douleurs sont très, très fortes, vous êtes à risque que ces douleurs-là persistent après si on ne fait rien. […] C’est plus de la moitié des femmes enceintes qui sont touchées par ces douleurs, et une partie de ces femmes vont rester avec ces douleurs. »

Des muscles à solidifier

Selon lui, la meilleure solution est encore la prévention. Il conseille notamment de renforcer les muscles abdominaux et le plancher pelvien avant que la grossesse ne soit trop avancée. « En fin de grossesse, c’est impossible d’être couchée sur le ventre, on est limitée », dit-il.

« Souvent, ces problèmes-là peuvent être réglés, ajoute le physiothérapeute. Plus on attend, plus ça devient complexe. […] On peut stimuler ces muscles-là et prévenir ce déconditionnement attribuable aux changements biomécaniques de la grossesse. »

Il est également question du mythe des risques posés par l’excès d’exercice.

Chargement en cours