•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

<em>Edmond</em>&nbsp;: un film qui a du panache, selon Privet-Faradji

Médium large

Avec Catherine Perrin

Edmond : un film qui a du panache, selon Privet-Faradji

Audio fil du vendredi 8 février 2019
Olivier Gourmet revêt le costume de Cyrano de Bergerac dans <i>Edmond</i>, d'Alexis Michalik.

Olivier Gourmet dans Edmond, d'Alexis Michalik

Photo : AZ Films

« C'est vraiment un pur objet de cinéma », dit Georges Privet au sujet du film d'Alex Michalik sur Edmond Rostand et la genèse de la pièce Cyrano de Bergerac. « C'est assez dur à avaler. Tranquillement, on se trouve séduit. Tout à coup, ces morceaux bigarrés, incongrus se mettent ensemble pour faire une machine comique assez formidable. [...] C'est fait avec beaucoup d'énergie, beaucoup de dynamisme et beaucoup d'amour. » Helen Faradji est d'accord : « J'ai été tout à fait charmée. C'est complètement farfelu, ça n'a aucune plausibilité, mais ça fonctionne. »

Il est également question des films 20-22 Omega, de Thierry Loa, et High Flying Bird, de Steven Soderberg.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi