•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mémoire insoupçonnée de nos muscles

Médium large

Avec Catherine Perrin

La mémoire insoupçonnée de nos muscles

Audio fil du mardi 5 février 2019
Une femme fait des pompes dans une salle d'entraînement physique.

Les muscles humains conservent une forme de mémoire grâce aux noyaux dans les fibres musculaires.

Photo : iStock

Une mémoire se loge bel et bien à l'intérieur de nos muscles, notamment en raison des fibres musculaires et des multiples noyaux qu'ils renferment. L'activité physique régulière permet d'augmenter le nombre de noyaux à l'intérieur d'un muscle et, contrairement à ce que l'on a longtemps cru, ce nombre demeure relativement stable après l'entraînement, même si la masse musculaire diminue. Denis Fortier, physiothérapeute, explique à Catherine Perrin que cette découverte renouvelle l'importance de faire bouger les plus jeunes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi