•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les effets de la série <em>13 raisons</em> sur le risque de suicide

Médium large

Avec Catherine Perrin

Les effets de la série 13 raisons sur le risque de suicide

Audio fil du mardi 29 janvier 2019
Hannah Baker (interprétée par Katherine Langford) entre dans une classe d'école dans cette image tirée de la série <i>13 Reasons Why</i>.

Hannah Baker (interprétée par Katherine Langford) dans la série 13 Reasons Why

Photo : La Presse canadienne / Beth Dubber/Netflix

Lors d'une étude commandée par Netflix au sujet des effets de la série controversée 13 raisons sur le public adolescent, une large part des jeunes sondés ont dit que la série avait des effets positifs en les amenant à discuter du suicide avec leurs parents. Sonia Lupien, chercheuse en neurosciences, parle à Catherine Perrin d'une étude indépendante qui a démontré qu'au contraire, les jeunes qui s'identifiaient au personnage d'Hannah avaient eu davantage d'idées suicidaires après avoir regardé la série.

Il est également question de l’événement Tombent les masques, qui aura lieu le 7 février à 18 h à l’Arsenal Art Contemporain.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi