•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Comment les Canadiens vivent la mobilité interprovinciale

Médium large

Avec Catherine Perrin

Comment les Canadiens vivent la mobilité interprovinciale

Audio fil du mercredi 16 janvier 2019
Panneau annonçant l'autoroute transcanadienne en Ontario.

Panneau annonçant l'autoroute transcanadienne en Ontario

Photo : The Canadian Press / Colin Perkel

Moins de 1 % des Canadiens quittent leur province d'origine pour s'établir dans une autre. De 1940 à 1960, cette statistique était plutôt de 5 %. Aujourd'hui, c'est l'Alberta et la Colombie-Britannique qui comptent le plus de migrants interprovinciaux – ces derniers constituent le tiers de la population. À l'inverse, ce sont les provinces de l'Atlantique et la Saskatchewan qui perdent le plus de résidants au profit des autres provinces. Frédéric Choinière décrit à Catherine Perrin les similitudes et les différences entre les provinces au chapitre de la mobilité interprovinciale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi