•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La monogamie, c’est dans les gènes

Médium large

Avec Catherine Perrin

La monogamie, c’est dans les gènes

Audio fil du mardi 15 janvier 2019
Deux cygnes sur un lac.

Le cygne compte parmi les espèces d'animaux monogames.

Photo : iStock

L'étude de l'expression des gènes dans le cerveau a démontré que les mécanismes génétiques qui accompagnent la monogamie sont très similaires d'un vertébré à l'autre, aussi éloignés soient-ils dans l'évolution. Vingt-quatre gènes seraient impliqués dans l'apparition de ce comportement complexe, selon une étude menée par une équipe internationale de chercheurs. Marianne Desautels-Marissal, journaliste scientifique, explique à Catherine Perrin que ces données ne mesurent pas les mœurs humaines, qui ont également un rôle à jouer dans les comportements sexuels.

Il est également question des sens des plantes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi