•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Avec Catherine Perrin

La guerre froide : un chef-d’œuvre, selon Georges Privet et Helen Faradji

Audio fil du vendredi 11 janvier 2019
Tomasz Kot enlace Joanna Kulig dans cette image tirée du film <i>La guerre froide</i>, de Pawel Pawlikowski.

Tomasz Kot et Joanna Kulig dans La guerre froide, de Pawel Pawlikowski

Photo : Métropole Films

« C'est un film magnifique », dit Georges Privet au sujet de l'œuvre de Pawel Pawlikowski, qui représentera la Pologne aux Oscars. « J'ai eu un gros, gros coup de cœur, je dirais même un coup de foudre intense et durable. Je l'ai vu trois fois cette semaine, tellement il m'a emballé. [...] Il y a un art dedu minimalisme. Des cadres magnifiques, un noir et blanc cristallin, fait de mille et une nuances. » Helen Faradji est tout à fait d'accord avec lui : « On arrive à condenser une vie entière faite de passion, de romanesque, de romantisme, de politique en moins d'une heure trente dans une mise en scène somptueuse. »

Il est également question des films The Upside, de Neil Burger, et The Great Buster : A Celebration, de Peter Bogdanovitch.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi