Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin

Audio fil du mardi 20 novembre 2018

  • Des manifestants avec des enseignes et un drapeau franco-ontarien à Cambridge, en Ontario.

    Ontario : le choc et la détermination des francophones

    « Quand j'entends que les plaintes vont être retournées à l'ombudsman, ça me donne un peu des cauchemars. Quand je suis arrivée, en 2003, c'était le cas. Il n'y avait presque pas de plaintes, parce que les gens n'avaient pas confiance en le processus. » Madeleine Meilleur se souviendra du jour de l'abolition du projet d'Université de l'Ontario français et du Commissariat aux services en français comme d'un « jeudi noir ». En compagnie de l'historien Serge Miville et de l'auteur Jean-Marc Dalpé, l'ancienne ministre explique à Catherine Perrin que les Franco-Ontariens ne s'attendaient pas à un tel dénouement. Voir la suite »

  • Des migrants dorment ou jouent aux cartes dans un refuge.

    Elle est allée à la rencontre de la caravane de migrants

    « L'intérêt, c'est de savoir ce qui va leur arriver – l'avenir est très, très incertain. » La journaliste Émilie Dubreuil a passé plus d'une semaine à suivre les milliers de migrants honduriens en route vers les États-Unis. Elle a remarqué que plusieurs comparent leur épopée avec Moïse menant l'Exode des Juifs. Émilie Dubreuil explique à Catherine Perrin que ce n'est pas le rêve américain qui anime les migrants, mais bien le désespoir. Voir la suite »

  • Anne Casabonne regarde vers le ciel dans cette photo de la pièce <i>Centre d'achats</i>, d'Emmanuelle Jimenez.

    Centre d’achats : une critique égarée de la consommation

    « Je l'ai trouvée assommante, clichée. C'est une réflexion qu'on pouvait avoir il y a 10 ou 15 ans », dit Nathalie Petrowski au sujet de la pièce d'Emmanuelle Jimenez, présentée au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui, à Montréal. Jacques Nantel trouve qu'on n'y reconnaît pas nos habitudes de consommation telles qu'elles ont évolué depuis l'avènement du magasinage en ligne. La journaliste et le professeur de marketing font valoir à Catherine Perrin que la pièce nous dit des choses que l'on sait depuis longtemps. Voir la suite »

  • Un sac de maïs soufflé fait maison renversé sur une table.

    Les secrets du maïs soufflé

    Si le maïs n'a besoin d'aucun traitement particulier pour faire du bon maïs soufflé, il existe tout de même des variétés qui donnent un meilleur résultat que d'autres. Le maïs de type champignon (mushroom) donne du maïs soufflé plus rond, tandis que celui de type papillon (snowflake) produira différentes formes. Le journaliste Pierre Gingras explique à Catherine Perrin que les grains de maïs à éclater sont plus sensibles au gel, et donc plus difficiles à récolter. Voir la suite »

  • Pilules contraceptives

    Contraception et dépression : un lien plus clair

    Les femmes qui prennent la pilule contraceptive montrent significativement une fréquence plus élevée de pensées vagabondes en comparaison aux femmes ne prenant pas la pilule contraceptive et aux hommes, selon une étude montréalaise. Toujours selon ces mêmes résultats, plus une personne a de pensées vagabondes, plus elle est susceptible de souffrir de dépression. Sonia Lupien chercheuse en neurosciences, explique à Catherine Perrin que cette étude explique en partie le lien entre la contraception féminine et la dépression. Voir la suite »

  • Elle court

    Pourquoi les femelles dominent les clans de hyènes

    C'est le soutien social au sein des clans de hyènes qui fait en sorte que les femelles les dominent. C'est ce qu'ont conclu des chercheurs français au terme d'une étude de 8 clans durant 22 ans. Ils ont remarqué que les mâles sont plus susceptibles de changer de clans durant leur vie. Or, le soutien social est plus ferme entre les membres originaux d'un clan, lesquels sont le plus souvent femelles. Marianne Desautels-Marissal, journaliste scientifique, explique à Catherine Perrin que ces résultats permettent de mieux comprendre le comportement humain. Voir la suite »

  • Une étoile dans une assiette représente la pression que représente la critique gastronomique pour un restaurant.

    Restauration : l’envers cauchemardesque des bonnes critiques

    Afflux de clients difficile à gérer, hausse des coûts d'exploitation, attention soudaine des autorités... Pour un petit restaurant, une abondance de bonnes critiques peut être aussi désastreuse que des mauvaises, selon Lesley Chesterman. La chroniqueuse gastronomique parle à Catherine Perrin de la difficulté, pour les restaurateurs, de gérer les attentes suscitées par l'adoration soudaine des critiques gastronomiques. Voir la suite »

  • Élise et François Gravel au micro de Catherine Perrin.

    Le plaisir des histoires selon François et Élise Gravel

    Il est derrière les séries Klonk et David. Elle a publié l'immensément populaire Une patate à vélo, ainsi que Je suis terrible et Tu peux. Professeur d'économie, il s'est mis à écrire, un rêve de jeunesse, au tournant de la trentaine. Elle a marché dans les traces de son père en voulant développer ses aptitudes de graphiste. François et Élise Gravel expliquent à Catherine Perrin qu'ils écrivent d'abord pour l'enfant en eux. Voir la suite »

Chargement en cours