•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Avec Catherine Perrin

Audio fil du mercredi 26 septembre 2018

Rattrapage

  • Des opérations du cœur sous hypnose

    Le cardiologue français Arnaud Sudre a réalisé deux opérations au cœur sur des patients qui, au lieu d'une anesthésie générale, avaient été hypnotisés. C'est une infirmière spécialement formée, Hélène Sergent, qui s'est chargée de placer les patients sous hypnose. Le Dr Arnaud Sudre décrit le déroulement de ces opérations nouveau genre, qui demandent une précision quasi parfaite, au micro de Catherine Perrin.

  • Le « zèle » du Directeur général des élections du Québec dénoncé

    Le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), Pierre Reid, a appliqué la Loi électorale avec trop de zèle en envoyant des mises en demeure à Équiterre ainsi qu'à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) pour avoir publié un tableau comparatif des engagements des principaux partis en environnement. C'est l'avis du directeur général d'Équiterre, Sidney Ribaux, la présidente de la CSQ, Sonia Éthier, et la coordonnatrice de la Table des regroupements provinciaux d'organismes communautaires et bénévoles, Mercédez Roberge. Ils font valoir à Catherine Perrin qu'une telle interprétation de la loi limite la participation citoyenne au débat public.

  • Pareil, pas pareil : la distraction au volant

    Au Québec, être pris en faute en train de texter au volant est passible d'une première amende allant de 300 à 600 $. En Ontario, c'est 1000 $ et une suspension de permis. En Alberta, la loi est particulièrement détaillée : le concept de distraction au volant englobe également l'interdiction d'utiliser un appareil de géolocalisation, d'écrire ou de se maquiller au volant. Au micro de Catherine Perrin, le chroniqueur Frédéric Choinière rend compte des réalités différentes des villes du Canada en cette matière.

  • Le rodage perfectionniste d’André Sauvé

    « Tout le gâteau est là. » Depuis le mois d'août, l'humoriste atypique parcourt le Québec pour peaufiner son nouveau spectacle, Ça, qu'il considère comme son plus intime. Puisqu'il avait commencé cette période de raffinement lors de sa collaboration avec l'Orchestre symphonique de Montréal, il estime l'opération particulièrement aboutie. André Sauvé explique à Catherine Perrin que chaque spectacle est comme un oignon dont on retire les pelures à chaque représentation.

  • La tomate déchiffrée

    Notre collaborateur Frédéric Corbet analyse en chiffres un phénomène, une personnalité ou un événement. Il s'attarde cette semaine à la tomate, que ses adeptes s'affairent ces temps-ci à mettre en conserves à l'approche de la saison froide. Frédéric Corbet révèle la quantité de tomates utilisées par l'humoriste français François Rollin, le prix du premier vin de tomate au monde, le nombre de membres d'un groupe pop qui rend hommage au ketchup, et bien d'autres faits dignes de mention.

  • Yémen : portrait d’une crise humanitaire sans précédent

    Trois habitants sur quatre de ce pays de la pointe sud-ouest de la péninsule arabique dépendent de l'aide humanitaire en raison du conflit qui oppose, depuis 2015, les rebelles houthis à la coalition internationale menée par l'Arabie saoudite. L'aide humanitaire arrive toutefois difficilement, ce qui prive 22,5 millions d'habitants de nourriture et menace 5 millions d'enfants. La réalisatrice Khadija Al-Salami et l'analyste François Brousseau expliquent à Catherine Perrin que l'Arabie saoudite instrumentalise le conflit religieux et ensemble, ils clarifient le rôle de l'Iran dans cette région instable.

  • La vie sexuelle décomplexée des Français

    En 2017, la chercheuse Janine Mossuz-Lavau a repris une recherche qu'elle avait déjà effectuée en 2000 à propos de la vie sexuelle des Français au moyen d'une nouvelle étude effectuée auprès de 65 sujets. Le Monde consacre un article à ses conclusions. Dans un résumé des articles qu'elle a lus récemment, l'animatrice Pénélope McQuade explique à Catherine Perrin que les Français ont désormais davantage de facilité à parler de sexe, qu'ils assument mieux l'adultère et qu'ils cherchent toujours l'amour d'abord et avant tout.

Vous aimerez aussi