•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Médium large

Avec Catherine Perrin

Audio fil du mardi 31 juillet 2018

Audio fil

  • L’enlevante traversée du lac Saint-Jean de Xavier Desharnais

    Xavier Desharnais est arrivé deuxième à la Traversée internationale du lac Saint-Jean, samedi, à moins d'une seconde du vainqueur, au terme d'une course de 7 h 10 dans des conditions météorologiques difficiles. C'était la septième et dernière traversée du nageur, qui a subi une opération à l'épaule il y a quatre mois. Xavier Desharnais parle à Stéphan Bureau de ce qui lui passait par la tête vers la fin de l'épreuve, alors qu'il ressentait beaucoup de douleur.

  • Yves Simoneau, cinéaste d’instinct

    « Ça s'est fait au jour le jour. Je n'ai jamais eu de plan de carrière. Je n'en ai toujours pas, d'ailleurs. » Le réalisateur des Fous de Bassan (1987) et de Dans le ventre du dragon (1989) a reçu hier le prix Denis-Héroux, afin de souligner sa contribution au cinéma de genre et au cinéma indépendant, à l'occasion du festival international de films Fantasia. On y a d'ailleurs projeté une version restaurée de son film Pourquoi l'étrange monsieur Zolock s'intéressait-il tant à la bande dessinée?. Yves Simoneau décrit à Stéphan Bureau le processus par lequel un réalisateur doit s'approprier une idée.

  • Quand la bande dessinée québécoise émergeait

    Le Festival BD de Montréal, le magazine Croc, des personnages comme Red Ketchup et Michel Risque... À la fin des années 1970, la bande dessinée québécoise s'affirmait en marge de la tradition européenne. L'auteur et dessinateur Réal Godbout, l'ex-rédacteur en chef de Croc Pierre Huet et le réalisateur Yves Simoneau parlent à Stéphan Bureau des origines marginales de cette culture.

  • Sylvain Parent-Bédard, l’entrepreneur ambitieux qui divertit Québec

    Il est responsable des concerts de Madonna et de Céline Dion sur les plaines d'Abraham, de la série Lol :-), des récents spectacles de la fête nationale à Québec, et du festival d'humour Comediha!. Sylvain Parent-Bédard parle à Stéphan Bureau de l'importance de pouvoir travailler avec tout le monde dans un petit marché comme le Québec.

  • La moule zébrée étend son emprise

    Ce mollusque, originaire de la mer Caspienne et arrivé chez nous en 1998, a été détecté dans le lac Memphrémagog. Selon Pierre Gingras, c'est un signe inquiétant de l'étendue de l'invasion de cet organisme nuisible, qui s'accroche à n'importe quel objet solide pour la totalité de sa vie adulte et peut obstruer les installations hydroélectriques. La moule zébrée dévore également les nutriments dans l'eau, ce qui peut favoriser l'apparition d'algues et répandre le botulisme aviaire. Le journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie explique à Stéphan Bureau que la capacité de reproduction de la moule zébrée est un obstacle additionnel à son éradication.

  • La force et la résilience sont au cœur de la culture inuite

    En raison des milieux naturels hostiles dans lesquels leur culture a évolué, les Inuits ont développé une solidarité communautaire, une débrouillardise et un humour que les problèmes sociaux dont ils souffrent occultent trop souvent. La psychiatre Marie-Ève Cotton le sait, puisqu'elle travaille dans les communautés inuites depuis 19 ans. Depuis Kangiqsujuaq, au Nunavik, elle explique à Stéphan Bureau qu'il faut côtoyer les Inuits sur leur territoire pour mieux comprendre leurs facultés uniques.

  • Le rôle des ouragans dans la sélection naturelle

    Des chercheurs ont remarqué que les ouragans ont entraîné chez les lézards peuplant l'archipel Turques-et-Caïques le développement de doigts plus longs, de pattes arrière plus petites et d'une taille adulte plus petite. Ils ont simulé, après le passage des ouragans Maria, Irma et Harvey l'an dernier, des vents forts auprès de lézards ayant survécu aux tempêtes et ont constaté que les individus dotés de telles caractéristiques survivaient plus facilement. Au micro de Stéphan Bureau, le journaliste scientifique Renaud Manuguerra-Gagné rend compte de cette découverte, publiée dans la revue Nature.

  • Pourquoi il vaut mieux voyager lentement

    Prendre des bains de forêt, aller au marché au lieu de manger au restaurant, prendre le temps de rencontrer les gens... Selon Catherine Lefebvre, on profite davantage des lieux que l'on visite en ralentissant le rythme, plutôt qu'en se souciant de prendre la photo parfaite. La nutritionniste et chroniqueuse de voyage explique à Stéphan Bureau que c'est en sortant des circuits officiels qu'on change vraiment d'environnement.

  • La liste de lecture de la honte de Jay du Temple et de Catherine Éthier

    Céline Dion, Andrea Bocelli, Bonnie Tyler, Avril Lavigne, Okoumé, Éric Lapointe... Ils font partie des plaisirs coupables de l'humoriste et de la chroniqueuse. Nos invités reconnaissent qu'ils sont d'un goût douteux, mais les aiment quand même sans condition. Jay du Temple et Catherine Éthier font entendre à Stéphan Bureau le contenu de leurs listes de lecture qui les font rougir.

Vous aimerez aussi