•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Avec Catherine Perrin

Audio fil du mardi 24 juillet 2018

Rattrapage

  • Faut-il annuler une série qui encourage la grossophobie?

    Selon les plus de 100 000 signataires d'une pétition appelant à son retrait, Insatiable, une nouvelle série de Netflix, renforce les stéréotypes de beauté liés à la minceur et pourrait déclencher des troubles alimentaires. La série raconte l'histoire d'une jeune femme en surpoids qui maigrit soudainement après avoir eu la mâchoire attachée, et peut ainsi se venger de ceux qui l'ont fait souffrir. La chroniqueuse Catherine J. Lalonde, la photographe Julie Artacho et la nutritionniste Nathalie Pouliot débattent avec Stéphan Bureau de la pertinence de combattre la diffusion d'une série avant même qu'elle ne débute, sur la foi d'une bande-annonce.

  • États-Unis : comment les évangéliques façonnent la politique

    La droite évangélique américaine continue de soutenir le président Donald Trump malgré les frasques de ce dernier, et ce, parce que les républicains continuent de servir le programme politique de cette frange de la population. Selon les évangéliques, Donald Trump a été choisi par Dieu. André Gagné, spécialiste du fondamentalisme et de la radicalisation, explique à Stéphan Bureau comment la possibilité d'une théocratie aux États-Unis menace la stabilité mondiale.

  • Serge Postigo et la menace de l’autocensure

    Dans la foulée de l'annulation du spectacle SLĀV, le comédien et metteur en scène déplore que si peu d'artistes craignent de prendre la parole et il entrevoit le retour de la mise à l'index. Au milieu d'un été occupé, Serge Postigo discute avec Stéphan Bureau de son passé de jeune immigrant français dans les années 1970.

  • Les bons et les mauvais côtés de manger seul

    Souvent associé à la tristesse, le fait de manger seul serait un facteur de risque de la dépression, de maladie cardiaque et de diabète. En revanche, cela peut permettre de moins manger, de cuisiner ce qui nous plaît vraiment et de prendre plus de temps pour déguster ses plats. Lesley Chesterman, critique gastronomique, explique à Stéphan Bureau pourquoi il faut faire semblant d'être un critique gastronomique lorsqu'on se trouve seul au restaurant.

  • Quand les oiseaux exotiques évadés menacent la faune locale

    Les perroquets et les perruches ne sont pas aussi fragiles qu'ils en ont l'air. En Espagne, la perruche à collier a décimé la population d'une espèce rare de chauve-souris. En Angleterre, les 32 000 perruches en liberté font du bruit et chassent les oiseaux des mangeoires. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, parle également à Stéphan bureau d'une espèce de perroquet, la conure veuve, qui peut résister aux hivers québécois.

  • Des « plantes intelligentes » pour détecter les substances toxiques

    Moisissures, gaz radon... Des chercheurs ont montré qu'en les manipulant génétiquement, les plantes de l'avenir pourraient nous alerter de la présence de bactéries ou d'autres substances dommageables, que ce soit pour les autres plantes ou pour les humains. Ces plantes pourraient produire des protéines fluorescentes pour alerter leurs propriétaires. Renaud Manuguerra-Gagné, journaliste scientifique, rend compte de cette découverte annoncée dans la revue Science.

  • Les fausses allégations d’agression sexuelle sont plus rares qu’on le croit

    De toutes les agressions sexuelles non punies par la loi, 1 sur 165, dans les cas rapportés, constituerait une fausse allégation. En contrepartie, seulement 1 % des agressions sexuelles sont sanctionnées. Selon Marie-Ève Cotton, ces statistiques contredisent la croyance populaire voulant que les fausses allégations d'agression sexuelle soient un « fléau social ». La psychiatre explique à Stéphan Bureau comment distinguer les bonnes statistiques des fausses, et pourquoi les réseaux sociaux sont perçus comme un espace sécuritaire pour parler de ces crimes.

  • Luc Plamondon à l’heure de la rectitude politique

    « On ne pourra plus faire de théâtre si ça continue comme ça. On est revenus à une période où il faut peser nos mots. » Luc Plamondon a composé, avec François Cousineau, un opéra rock qui se déroulait chez les Premières Nations. Après la controverse entourant le spectacle SLĀV, il dit envisager ce projet différemment. En ce vingtième anniversaire de Notre-Dame de Paris, Luc Plamondon discute avec Stéphan Bureau de la difficulté de réconcilier la réalité et l'imaginaire sur scène, ainsi que du plaisir d'écrire.

Vous aimerez aussi