Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Catherine Perrin

Audio fil du jeudi 20 juillet 2017

  • Ces photos du président Vladimir Poutine ont été prises en 2009, en Sibérie.

    L’image, l’arme secrète de la Russie sous Poutine

    Le budget étourdissant des Jeux olympiques de Sotchi, l'investissement de 115 millions en relations publiques pour polir son image à l'étranger et la mainmise de l'État sur les médias russes, sans oublier les soupçons d'ingérence dans les élections américaines et françaises sont des exemples de la « force douce » (soft power) employée par Vladimir Poutine pour assurer la dominance de la Russie sur la scène internationale. Le publicitaire Stéphane Mailhiot explique à Stéphan Bureau comment le président russe s'approprie des techniques venues du monde du marketing. Voir la suite »

  • Une jeune garçon tient un portrait de Joseph Staline lors d'un défilé, le 9 mai 2017, commémorant le 72e anniversaire de la victoire russe sur l'Allemagne nazie.

    Pourquoi la Russie est nostalgique du stalinisme

    Symbole des gloires passées de l'empire russe, l'ancien dictateur Joseph Staline a lentement été réhabilité depuis la fin de la guerre froide, puisqu'il évoque pour les Russes un pays uni et fort. Cette réhabilitation n'a été que renforcée depuis l'arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, qui n'est pourtant pas stalinien. Jean Lévesque, professeur d'histoire, et Jacques Lévesque, professeur émérite de science politique, expliquent à Stéphan Bureau que cette réhabilitation est la conséquence d'un orgueil national malmené depuis la fin de l'ère soviétique. Voir la suite »

  • Des marionnettes géantes représentant Tchekhov, Pouchkine, Daniil Harms et Dostoïevski circulent lors du Festival international de théâtre Tchekhov, à Moscou, en 2015.

    La culture et le sport, clés de voûte de l’identité russe

    Dans l'entreprise de reconstruction de la fierté russe, théâtre, musique, télévision et sport sont des reflets continuels des joutes sociopolitiques vécues par l'ancien empire soviétique. C'est pour cela que les Russes sont si attachés à leur culture et à leurs athlètes, mais aussi aux artistes d'ailleurs qui viennent s'exprimer chez eux, du dramaturge québécois Robert Lepage au groupe pop Depeche Mode. Jean Lévesque, professeur d'histoire, et Ludmila Proujanskaïa, traductrice, expliquent à Stéphan Bureau que la « force douce » russe s'exprime également dans ces domaines. Voir la suite »

  • Le numéro un du SVR, Sergueï Narychkine, avec le président russe Vladimir Poutine

    La Russie toujours adepte de l’espionnage à l’ancienne

    En Russie, les méthodes employées par le Service de renseignement extérieur (SVR) et le projet de création d'un ministère de la Sécurité d'État font craindre la renaissance d'une police secrète aussi omnipotente et autoritaire que l'était le KGB. Alain Rodier, directeur de recherche au Centre français de recherche sur le renseignement, explique à Stéphan Bureau qu'il ne faut pas, pour autant, prêter à la Russie la puissance d'avoir arrangé les élections américaines. Voir la suite »

  • Dany Laferrière au micro de Stéphan Bureau

    Dany Laferrière : « l’ambition, c’est la curiosité »

    Le romancier membre de l'Académie française n'a pas étanché sa soif d'ambition, puisque pour lui, cet instinct ne signifie que l'envie de découvrir le monde qui nous entoure. Cette force, à son avis, est le moteur même de la littérature. Dany Laferrière parle à Stéphan Bureau de la place de sa grand-mère, de sa mère et de son Haïti natale dans sa vie comme dans son œuvre, et lui explique pourquoi la littérature n'est non pas une échappatoire, mais bien un élément constitutif de la vie. Voir la suite »

  • Jacques Gélineau, mordu de vélo

    Réjean Gélineau, 69 ans, de 25 000 à 50 000 km de vélo par année

    Tout l'été, Vincent Champagne raconte à Stéphan Bureau des histoires, hors de l'ordinaire, survenues à vélo. Cette semaine, il est question de Jacques Gélineau, un homme de 69 ans qui a fait du vélo non pas une passion, mais bien une dépendance, puisqu'il pédale plusieurs dizaines de milliers de kilomètres par année. Vincent Champagne parle à Stéphan Bureau des événements tragiques qui ont fait développer à cet homme cette manie du vélo. Voir la suite »

  • Michel Tremblay au micro de Stéphan Bureau

    Bondrée, le livre qui a marqué Michel Tremblay

    C'est un roman policier à part, doté d'une trame palpitante, mais écrit dans un style singulier. C'est pour cela que Michel Tremblay a adoré Bondrée, d'Andrée A. Michaud. Sur fond d'une histoire de meurtre, il y est question de bilinguisme, d'identités et des dangers de la forêt. Michel Tremblay explique à Stéphan Bureau pourquoi il s'agit selon lui d'un Proust policier. Voir la suite »

  • Portions des pochettes des livres recommandés parJérémy Laniel cette semaine

    À lire cet été : Abla Farhoud et Russel Banks

    Jérémy Laniel, coordonnateur éditorial de la revue Lettres québécoises, recommande quelques publications récentes. Il est question des livres Au grand soleil, cachez vos filles, d'Abla Farhoud, et Voyager : récits de voyages, de Russel Banks. Jérémy Laniel explique à Stéphan Bureau pourquoi ces deux ouvrages valent le détour. Voir la suite »

Chargement en cours