•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Médium large

Avec Catherine Perrin

Audio fil du vendredi 19 mai 2017

Rattrapage

  • Inondations : le manque de compassion des compagnies d’assurance dénoncé

    Le président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Jacques Létourneau, et la présidente du Conseil des Montréalaises, Cathy Wong, passent en revue les événements marquants de l'actualité. Jacques Létourneau fustige les compagnies d'assurance qui refusent de couvrir les pertes des victimes des inondations survenues au Québec. Cathy Wong dénonce les propos sexistes émis à l'endroit de Brigitte Macron, l'épouse du nouveau président français, Emmanuel Macron, en raison de sa différence d'âge avec son conjoint.

  • Joël Martel a berné l’Europe avec un canular sur l’accent québécois

    Amusé qu'une vidéo dans laquelle il prétend être un Français né avec l'accent québécois soit devenue virale et ait été prise au sérieux, Joël Martel reconnaît que la facilité avec laquelle on peut répandre de fausses croyances est inquiétante. Republiée plus de 100 000 fois, la vidéo a valu à son auteur des articles en Europe, des conseils pour mieux imiter l'accent québécois et des remarques sur les traces d'accent lyonnais dans son parler. Joël Martel explique à Catherine Perrin que les gens sont déstabilisés par l'effet de groupe.

  • France : le lourd pari des ministres issus de la société civile

    André Malraux, Bernard Kouchner, Françoise Giroud, Bernard Tapie... De nombreuses personnalités de la société civile sont devenues ministres dans l'histoire de la France, parfois pour le meilleur, d'autres fois pour le pire. Deux jours après le dévoilement du nouveau gouvernement d'Emmanuel Macron, qui comprend 11 personnes sans expérience politique, les journalistes Marc Laurendeau et Alexandra Szacka se souviennent de quelques ministres néophytes mémorables, au micro de Catherine Perrin.

  • Alien Covenant : une superproduction atypique, selon nos critiques

    « La première bonne nouvelle, c'est qu'il s'éloigne de la tambouille philosophico-quétaine de Prometheus pour retrouver le gore un peu sale de l'Alien de 1979 », dit Helen Faradji au sujet du nouveau film de la série bien connue, signé Ridley Scott. « C'est assez plaisant pour un gros 75 %, mais il y a le 25 % qui reste qui est beaucoup plus embêtant, qui est cette espèce de délire mystique qui était celui de Prometheus. » Georges Privet est beaucoup plus enthousiaste : « C'est un film sombre, avec la fin la plus cynique que j'ai vue depuis longtemps. [...] C'est vraiment un film à voir. Je ne sais pas trop encore ce que j'en pense, sinon que c'est une "bibitte". C'est rare qu'on voit une superproduction qui n'a pas l'air sortie de l'usine. »

  • Lydia Képinski, la chansonnière honnête et baveuse

    L'auteure-compositrice de 23 ans a remporté le 10 mai la grande finale du concours Les Francouvertes, qui a déjà couronné Loco Locass, Les sœurs Boulay et Bernard Adamus. Elle s'est imposée avec son attitude rebelle et sa voix flexible. À l'aube d'un été chargé, durant lequel elle jouera partout au Québec, Lydia Képinski explique à Catherine Perrin qu'elle ne connaît pas encore son public et qu'elle a dû « sabler sa voix avec une ponceuse ».

  • Rebelles baroques : Quantz et Telemann selon Arion Orchestre Baroque

    L'altiste et chroniqueur Frédéric Lambert parle des meilleures parutions et des concerts à venir en musique classique. Il est question du nouvel album de l'ensemble montréalais Arion Orchestre Baroque, sous la direction du chef invité Alexander Weimann, consacré aux œuvres de Quantz et de Telemann. Il explique à Catherine Perrin pourquoi l'opus vaut le détour selon lui.

  • Will and Grace : le retour de la comédie qui a banalisé l’homosexualité

    « C'était vraiment la première fois qu'on avait, à l'avant-plan, un personnage homosexuel bien assumé », dit Pascale Lévesque au sujet de la comédie télévisée diffusée de 1998 à 2006, dont le retour a été confirmé pour l'automne prochain. « Le sujet n'était pas les questions homosexuelles. C'était une série sur l'amitié. » La chroniqueuse en culture populaire explique à Catherine Perrin comment Will and Grace a profité de la sortie du placard de l'humoriste Ellen DeGeneres et a su construire son succès grâce à la qualité de son scénario.

  • Encore plus de vins printaniers à déguster, selon Élyse Lambert

    « Mère nature est comme bizarre, souligne la seule Master Sommelier canadienne. J'essaie de calquer les sélections en fonction de l'air du temps. Pour moi, c'était le printemps cette semaine. » Elle a choisi un blanc grec fait d'un alliage d'assyrtiko et de sauvignon blanc, ainsi qu'un rouge du Roussillon à déguster avec les grillades. Élyse Lambert présente ses choix à Catherine Perrin.

  • Chuck : l'aventure américaine de Falardeau réussie, selon Georges Privet

    « Ce n'est pas un chef-d'œuvre, mais c'est un très bon petit film », dit le critique de cinéma au sujet du nouveau film américain du cinéaste québécois Philippe Falardeau. Mettant en vedette Liev Schreiber, Elisabeth Moss et Naomi Watts, l'œuvre raconte l'histoire de Chuck Wepner, un boxeur qui a accepté d'affronter Mohammed Ali en 1975. Georges Privet explique à Catherine Perrin pourquoi seul un réalisateur étranger pouvait raconter cette histoire bien américaine.

  • Le temps des chenilles : une websérie estivale, une héroïne pas banale

    La critique de cinéma Helen Faradji parcourt le web et les réseaux sociaux à la recherche de vidéos, de séries et de films faits sur mesure pour les plateformes numériques, et accessibles à tous. Cette semaine, elle parle à Catherine Perrin d'une websérie, signée Catherine White et diffusée par TV5, racontant le quotidien de banlieue d'une jeune fille atypique, au caractère fort. Helen Faradji explique à Catherine Perrin pourquoi ces « tranches de vie » valent le détour.

Vous aimerez aussi