•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Médium large

Médium large

Avec Catherine Perrin

Audio fil du mardi 2 mai 2017

Rattrapage

  • Devant des enfants qui ont le goût du risque, les parents de sportifs, de cascadeurs ou d'aventuriers téméraires doivent s'efforcer de ne pas transmettre leur peur s'ils veulent leur permettre de se réaliser. C'est l'avis de l'animatrice Johanne Despins, de l'ancienne plongeuse Sylvie Bernier et du cascadeur Sébastien Rouleau. En compagnie de la psychoéducatrice Stéphanie Deslauriers, ils parlent à Catherine Perrin des émotions fortes que leur font vivre leurs enfants.

  • Un journaliste au front, de Santiago Bertolino, raconte le quotidien du journaliste Jesse Rosenfeld en mission au Moyen-Orient et fait ainsi découvrir l'univers de ces correspondants de guerre. La journaliste Laura-Julie Perreault et le photoreporter Jules Gauthier l'ont visionné. À la veille de sa sortie en salle à l'occasion de la Journée internationale de la liberté de presse, ils expliquent à Catherine Perrin que le film est un excellent portrait de leur métier.

  • Grossesses écourtées, bébés de petit poids, incidence élevée de cancers... Le renouvellement de l'homologation du pesticide Roundup de Monsanto par Santé Canada a de quoi inquiéter, selon Louise Hénault-Éthier, chef des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki. L'agence canadienne d'inspection des aliments a en effet détecté des traces de glyphosate, l'ingrédient actif du Roundup, dans 30 % de nos aliments. Louise Hénault-Éthier explique à Catherine Perrin qu'on ne connaît pas encore les effets cumulatifs à long terme du pesticide.

  • « Je ne vais pas dire que c'est aussi bien qu'à Paris, mais c'est de mieux en mieux », dit Lesley Chesterman au sujet de la situation du croissant au Québec. À l'approche de la Fête du croissant, le 6 mai, lors de laquelle plusieurs boulangers du Québec vendront leurs croissants à 1 $, elle indique à Catherine Perrin comment distinguer un vrai bon croissant d'une brioche usinée.

  • Des chercheurs ont mis au point un appareil permettant de prolonger de quatre semaines la gestation d'agneaux nés prématurément. Cette technologie, qui pourrait être utilisée chez les humains bientôt, permet de garder le fœtus dans un environnement stérile, grâce à un sac rempli de liquide amniotique artificiel, pour que ce dernier poursuive sa croissance jusqu'à la maturation de ses organes principaux. Renaud Manuguerra-Gagné rend compte de cette découverte, rapportée par le magazine Nature.

  • Après avoir fait des ravages importants au Québec de 1967 à 1992, la tordeuse des bourgeons de l'épinette est de retour dans nos forêts depuis 2007. Outre ses effets destructeurs sur les arbres, l'insecte a également des effets économiques importants : le bois des arbres atteints est plus sec, plus cassant que celui des arbres intacts, et comme les producteurs forestiers le coupent préventivement pour limiter les dommages, l'offre augmente. Pierre Gingras, journaliste spécialisé en horticulture et en ornithologie, explique ce qu'on doit prévoir de cette nouvelle invasion.

  • « Le Québec fait peu pour aller à la source du carbone », déplore Annie Chaloux, professeure à l'École de politique appliquée de l'Université de Sherbrooke. Bien qu'ils se dotent d'objectifs ambitieux en matière de réduction de gaz à effet de serre et font parfois la leçon sur la scène internationale, le Québec et le Canada posent trop peu de gestes concrets à l'échelle locale. Annie Chaloux explique à Catherine Perrin que c'est en changeant nos façons de concevoir les villes et en délaissant l'exploitation pétrolière que nous passerons à une société post-carbone.

  • « C'est un film d'images, de silence. [...] Jean-Claude est quelqu'un qui observe », affirme le comédien à propos du film qui a marqué son premier rôle au grand écran, en 1975. Ce long métrage de Jean-Claude Labrecque raconte l'histoire d'un homme qui obtient son premier emploi de fonctionnaire sous Maurice Duplessis, au moment même de la mort de sa mère. À l'approche d'une projection d'une version restaurée du film, Gilbert Sicotte parle à Catherine Perrin de l'importance de la relation entre un réalisateur et un acteur.

Vous aimerez aussi