Vous naviguez sur l'ancien site
Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page
Ici Radio-Canada Première

Contrôleur audio

Extension Flash Veuillez vous assurer que les modules d'extension (plug-ins) Flash sont autorisés sur votre navigateur.

Chargement en cours

Charles Lévesque
Audio fil du mardi 2 janvier 2018

Le marketing des résolutions expliqué

Publié le

Ils font la planche et se tiennent sur une seule main
Une femme et un homme qui s'entraînent   Photo : getty images/istockphoto / LuckyBusiness

La nouvelle année amène son lot de résolutions : perdre du poids, arrêter de fumer...Pour arriver à atteindre ses objectifs, des achats sont parfois nécessaires et l'offre en magasin ne rate pas sa cible. Les clients sont-ils plus sensibles aux soldes d'après Noël?

On a des sensibilités supplémentaires pour toute sorte de raison après les Fêtes. On est probablement de meilleurs récepteurs. Je pense que les points sur lesquels on doit travailler personnellement peuvent jouer là-dessus.

Francine Rodier, professeure au Département de marketing de l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal

Selon Francine Rodier, professeure au Département de marketing de l'École des sciences de la gestion de l'Université du Québec à Montréal, les marchands ne tentent pas de jouer avec nos failles pour vendre, mais plutôt de faire concurrence à leurs adversaires.

Les désirs des clients changent après la période des Fêtes, note-t-elle, ce qui les pousse à faire des achats différents.

Mme Rodier explique que les combats commerciaux en magasin se jouent tout au long de l’année, mais changent selon les saisons. Les commerçants observent une période de vente plus faible en janvier, et ainsi, développent des stratégies marketing à court terme à l’aide de promotion. Les clients « étant dans un état d’esprit différent choisissent ou non de répondre à ces offres », observe-t-elle.

Chargement en cours