•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des projections qui inquiètent

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Des projections qui inquiètent

Rattrapage du mercredi 13 janvier 2021
Doug Ford à un point de presse, portant un masque de type chirurgical.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

L'état d'urgence en Ontario prend effet jeudi matin à 00:01. Ces nouvelles mesures comprennent l'ordre de rester chez soi et la prolongation de l'enseignement en ligne jusqu'au 10 février dans certaines régions, comme Windsor-Essex.

Selon la Dre Samantha Hill, présidente de l'Association médicale de l'Ontario, le gouvernement Ford ne fait pas assez pour briser la chaîne de transmission.

Elle souligne que, si les Ontariens ne changent pas rapidement leur style de vie, les projections de modélisation se réaliseront, et la province pourrait atteindre les 6000 cas quotidiens.

Les données de modélisation publiées hier démontrent qu'il n'y a simplement pas assez d'Ontariens qui limitent leur déplacement, dit-elle.

La docteure souligne que le gouvernement Ford doit offrir un meilleur support pour permettre aux citoyens vulnérables de rester chez eux : elle recommande des congés de maladie payés et un service de garde d'enfants, ce qui permettrait de limiter la transmission du virus au sein de la communauté.

Il y a de nombreuses personnes qui sont obligées de prendre une décision impossible : aller travailler malade afin de pouvoir soutenir financièrement leur famille, affirme-t-elle.

Dre. Hill avise que, si la tendance se maintient, le système de santé sera confronté à des problèmes de capacité jamais connus, et sera dans l’impossibilité de traiter tous ses patients.

Il faut rester chez nous, il faut arrêter de se rassembler, conclut-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi