•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

Retour aux études réussi pour une retraitée de Windsor

Rattrapage du vendredi 18 septembre 2020
Un mortier noir au ruban jaune sur fond brun.

Astérie Ndikumana affirme qu’elle n’a jamais éprouvé de complexe d’être en classe avec des étudiants ayant le même âge que ses enfants.

Photo : iStock

Il y a un vieil adage qui dit qu'il n'est jamais trop tard pour apprendre. C'est le cas d'Astérie Ndikumana, une Canadienne d'origine burundaise qui, à 65 ans, en pleine retraite, a décidé de reprendre le chemin de l'école. Une année plus tard, elle obtient une maîtrise en Éducation avec option « Évaluation des programmes » et décroche un emploi à en Colombie-Britannique après avoir passée plus de 25 ans à Windsor.

Pour Mme Ndikumana, entreprendre le retour aux études à un certain âge est une décision difficile. Ce n’était pas facile, car il faut savoir gérer le temps. C’étaient des cours intensifs, des travaux exigeants. Je pouvais passer deux nuits blanches successives.

En tant qu'enseignante, elle rêvait depuis longtemps de parfaire ses études. La chance m’a souri après la retraite. C’était le meilleur moment parce que je n’avais plus de soucis de tel ou tel élève que j’enseignais, explique-t-elle.

Astérie Ndikumana affirme qu’elle n’a jamais éprouvé de complexe d’être en classe avec des étudiants ayant le même âge que ses enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi