•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Matins sans frontières

Avec Charles Lévesque

En semaine de 6 h à 9 h

L’Association des communautés africaines de Windsor demande la régularisation des réfugiés

Rattrapage du vendredi 21 août 2020
Portrait d'un homme souriant

Claude Saizonou, directeur de l'Organisation des communautés africaines de Windsor

Photo : Radio-Canada / Rose St-Pierre

L'Association des communautés africaines de Windsor (ACOW) lance une nouvelle pétition en ligne pour réclamer le statut de résident permanent à tous les demandeurs d'asile et des réfugiés pour toutes les catégories d'emploi.

Cette pétition fait surface après l'annonce du gouvernement fédéral indiquant que seuls les demandeurs d'asile ayant offert des soins aux patients au plus fort de la pandémie de COVID-19 pourront obtenir dans les prochains mois une résidence permanente par le biais d'un programme fédéral temporaire de régularisation. Claude Saizonou, président de l'ACOW souhaite que ce programme soit élargi à tout le monde.

Avec ce nouveau programme du gouvernement, nous sentons une barrière au sein des gens qui pouvaient bénéficier de cela. Nous avons par exemple des sans-papiers qui allaient assister des malades pendant cette pandémie. Ils ne sont pas qualifiés, ils sont de laissés-pour-compte, insiste M. Saizonou.

Il n’entend pas baisser les bras. Il envisage des discussions visant à convaincre les autorités fédérales à élargir le nouveau programme à tous les réfugiés et demandeurs d’asile.

Je crois qu'une bonne communication peut aboutir à de très bons résultats, affirme Claude Saizonou avec optimisme.

Il espère que la pétition va recueillir le plus grand nombre de signatures enfin d’attirer l'attention des élus lors de la rentrée parlementaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Vous aimerez aussi